Actualité sportive en auvergne



Rugby Fédérale 3
Photo © Photo Dominique Parat

La Fédérale 2 est dans la poche pour Vichy

Les Vichyssois ont réussi leur rêve. Vainqueurs, ce dimanche, de Bazas, 29 à 20, ils joueront la saison prochaine en Fédérale 2. La saison n’est pas pour autant terminée. Ils disputeront, dimanche, les 8es de finale contre Périgueux.

C'est fait après bien des frayeurs. Les Vichyssois ont décroché, ce dimanche, leur accession en Fédérale 2 en venant à bout de Bazas, non sans mal, 29 à 20.

Après un envahissement du terrain comme il se doit, en fin de match, Marc Suchet, le président du RC Vichy ne cachait pas sa joie. « Enfin ! Cette montée est la concrétisation de 4 ans de travail, d'efforts, de galère. C'est aussi la victoire de tout un staff technique qui a pris en main un groupe en difficulté. On peut être content ». Et comment ! Car les Vichyssois ont connu les pires difficultés, après le repos, pour se débarrasser de Girondins accrocheurs, batailleurs et surtout qui n'ont rien lâché pour tenter l'exploit.

Droguet : monsieur 100 % au pied


Après une entame jouée dans l'avancée, une fois les fautes de main maîtrisées, les Vichyssois ont planté « un 20-0 » répondant à une pénalité de Bertrand. Aux répliques au pied de Droguet, l'homme du match, Pieters a débloqué la situation par un essai décisif. Puis Vazeilles l'imitait après une charge généreuse de Sirbiladze.

À 20 à 3, au repos, les Vichyssois pouvaient se frotter les mains. Un peu trop. Car malgré l'expulsion du Girondin Faget (46e), ils ont connu un trou noir « se mangeant » presque la feuille de match.

Dans l'impossibilité de sortir de leur camp, ils ont encaissé deux nouvelles pénalités de Bertrand. Dans le flottement collectif, Larche allait à l'essai et à l'heure de jeu, Leys en faisait de même. Revenu à 23-20, Bazas était qualifié. Vichy était mal dans sa peau. Et perdait Sirbiladze (expulsion). Angoissant.

Le redressement des Vichyssois se faisait par Roulin. Il profitait de deux ballons pour ramener ses camarades dans le camp de Bazas. À la faute, les Girondins encaissaient une pénalité de Droguet des 50 m puis une autre des 45 m en coin. Le RCV respirait mieux en menant 29-20, tout en restant sous la menace d'un retour de Bazas. Qui héritait d'une dernière penaltouche. Un en-avant sanctionnait la fin du match après plusieurs temps de jeu. Le calvaire des Vichyssois était terminé. Ils étaient en Fédérale 2.


Vichy 29 - Bazas 20

VICHY (stade Louis-Darragon). Mi-temps : 20-3. Temps lourd, pluie en seconde période et éclairage ; 2.600 spectateurs environ.

Les points. Vichy : 2 essais, Pieters (25e), Vazeilles (38e), 5 pénalités (9e, 20e, 46e, 66e, 74e) et 2 transformations de Droguet.

Bazas : 2 essais, Larche (54e), Leys (62e), 3 pénalités (5e, 43e, 56e), transformations (54e, 62e) de Bertrand.

Exclusions temporaires. Vichy : Sirbiladze (30e) ; Bazas : Sinawa-Vallianee (30e).
Exclusions définitives.
Vichy : Sirbiladze (second carton jaune) ; Bazas : Faget (46e, plaquage dangereux).

Commentaire