Actualité sportive en auvergne



Rugby ASM
Photo © Archives Francis Campagnoni

Toc toc toc, qui est là ?

Dimanche après-midi, lors de la 2e journée de Champions Cup, l'ASM recevra l'équipe galloise des Ospreys. Une province dans laquelle évolue l'ouvreur international Dan Biggar, qui a amusé la toile durant la dernière Coupe du monde par ses mimiques et sa gestuelle avant chaque tir au but. Voici un petit florilège non exhaustif des buteurs aux rituels sortant de l'ordinaire.

Dan Biggar, « Biggarena »


Héros d'une équipe galloise qui a réussi à s'imposer contre l'Angleterre sur la pelouse de Twickenham durant le dernier Mondial, Dan Biggar a un rituel préparatoire avant chaque tir au but plutôt... particulier. Une gestuelle qui a amusé le web. Bon nombre d'internautes faisant un parallèle avec la célèbre danse de la Macarena dans les années 90. D'où la naissance de la « Biggarena », que les supporters du Michelin pourront apprécier ce dimanche lors de la venue des Ospreys.


Owen Farrell, « les yeux revolver »


Successeur désigné de Jonny Wilkinson pour le poste d'ouvreur du XV de la Rose, le joueur des Saracens possède une manière bien à lui de préparer ses coups de pied. Si sa course d'élan et sa position sont plutôt ordinaires, le fils d'Andy Farrell procède à chaque tentative à une concentration poussée à son paroxysme. Tête légèrement inclinée sur le côté droit, il jette à plusieurs reprises un coup d'oeil aux perches de manière presque psychédélique avant chaque tir au but. 


Quade Cooper, « toréador »


Fantasque. Le terme est souvent employé depuis l'arrivée de Quade Cooper à Toulon après la dernière Coupe du monde. S'il ne possède pas le taux de réussite d'un certain Jonny Wilkinson, ancienne star du RCT, le Wallaby est un bon buteur avec un rituel qui lui est propre. Les deux bras positionnés sur sa droite, tel un toréador attendant de se faire charger, il bouge ses doigts pour se détendre avant de lancer sa course d'élan.

(lancer la vidéo à partir de 1'30")

Christophe Deylaud, « volte face »


Quadruple champion de France avec le Stade Toulousain durant les années 90, Christophe Deylaud avait une manière bien à lui de taper ses pénalités. L'ouvreur international, surnommé « Monsieur Plus », débutait toujours sa prise d'élan le dos tourné aux poteaux. Une technique révolutionnaire à l'époque qui n'a finalement pas fait d'émules...

(lancer la vidéo à partir de 0'45")

Rob Cook, « cul en pompe »


Derrière les talentueux Mike Brown, Alex Goode ou encore Ben Foden, Rob Cook n'est pas l'arrière anglais le plus connu de sa génération. Mais sa façon de buter est on ne peut plus originale. Jambes écartées, « cul en pompe », les bras tendus vers l'avant, le joueur de Gloucester possède une posture bien à lui.


Romain Teulet, « Robocop »


Surnommé « Robocop » pour sa prise d'élan très mécanique et minutieuse, Romain Teulet s'est imposé comme l'un des meilleurs artilleurs de l'hexagone durant plus d'une décennie. Précis face aux perches, l'arrière qui a raccroché les crampons en 2014 a inscrit plus de 3.000 points avec le Castres Olympique grâce à sa technique peu académique, mais au final diablement efficace.


Commentaire