Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme
Photo © BEN STANSALL

Triple couronne mondiale pour Lavillenie !

Après 2012 et 2016, Renaud Lavillenie a décroché un troisième titre mondial en salle, ce dimanche, à Birmingham (Angleterre). Le Clermontois a passé 5,90 m et pris le meilleur sur Kendricks (2e, 5,85 m) et Lisek (3e, 5,85 m). Enorme !

Les performances de sa saison avait déjà donné une idée, mais on en a eu la preuve définitive ce dimanche : le patron est de retour ! En décrochant son troisième titre mondial en salle (à une seule longueur du recordman en la matière, l'icone Sergueï Bubka), Renaud Lavillenie a montré au monde qu'il était à nouveau  au sommet de sa forme... et de la hiérarchie internationale.

 
Le Clermontois est sorti vainqueur d'un concours d'une densité folle où les 15 perchistes présents en finale pouvaient légitimement viser une breloque. Cette densité a conduit à une véritable guerre des nerfs, longue de près de 3 h 30 (!), que Lavillenie a géré avec maestria et intelligence. 
 
Il a d'abord appliqué la recette si souvent employée par le passé en rentrant dans le concours deux barres après tout le monde, à 5,70 m. Une hauteur effacée au premier essai. Malgré l'attente interminable pour voir le plateau s'écrémer, l'Auvergnat a su parfaitement rester concentrer, faisant l'impasse à 5,80 m, pour mieux franchir 5,85 m. Encore une fois à la première tentative. Deux sauts et l'affaire était déjà plus que bien engagée. 
 
Après un premier échec à 5,90 m, Lavillenie a définitivement mis la concurrence sous l'éteignoir en réusissant son deuxième essai à cette hauteur. Seul le champion du monde (outdoor) Sam Kendricks pouvait encore espérer le devancer. L'Américain tentait un dernier coup de poker en passant directement à 5,95 m pour son ultime tentative. Elle était ratée et Renaud pouvait exulter.
 
Pour le plus grand plaisir du public, Lavillenie tentait par trois fois de passer les 6 mètres. Sans réussite. Qu'importe finalement. Le revoilà à la place qu'il affectionne tant : la première.
 
Les résultats :
 
Commentaire