Actualité sportive en auvergne



Rugby ASM
Photo © Richard Brunel

ASM : Stanley partira en fin de saison

Joueur cadre de l'ASM depuis 2012, très apprécié sur et en dehors du terrain, Benson Stanley ne prolongera pas l'aventure en Auvergne au-delà de l'actuelle saison. « Si je veux continuer à jouer, ce ne sera pas ici », nous a expliqué le trois-quarts centre All Black ce jeudi.

L'année 2017 n'est même pas commencée que se dessine déjà, avec de plus en plus de précision, le visage de l'ASM de la saison prochaine. Après Julien Bardy, Ludovic Radosavljevic, Hosea Gear (déjà parti à Lyon) ou Adrien Planté, un autre joueur a confirmé son futur départ en fin d'année. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Benson Stanley. Joueur cadre de l'ASM depuis son arrivée en 2012, le trois-quart centre All Black ne sera pas conservé au-delà du terme de son contrat, en juin prochain, même si lui et le club disposaient d'une option pour la saison suivante. 

 
« Si je veux continuer à jouer, ce ne sera pas ici. Je suis très content à Clermont mais on m'a fait comprendre qu'il y avait pas mal de concurrence au centre. Je m'en rends déjà bien compte d'ailleurs. Il y a beaucoup de très bons joueurs ici et voilà », nous a confié le joueur qui, à son poste, doit en effet composer avec la présence de Wesley Fofana, Rémi Lamerat, Aurélien Rougerie, Isaia Toeava ou Damian Penaud.
 
Souvent sollicité dans les grands matches les saisons précédentes, Stanley a d'ailleurs vu ce statut de cadre clermontois être sérieusement mis à mal par l'arrivée de Lamerat et aussi, à un degré moindre, par l'éclosion de Penaud. « Je n'ai pas de problème avec ça. C'est aussi ce qui fait la force de cette équipe. Il y a de la concurrence, c'est positif », ajoute le trois-quarts centre dont l'avenir pourrait continuer de s'écrire en France. « Rien n'est décidé mais c'est possible que je reste en France », glisse-t-il d'abord avec un grand sourire. « Ma famille se sent bien ici, mes enfants ont envie de rester. Des fois, ils pensent même qu'ils sont français alors il faut que je fasse un petit rappel », rigole le Néo-Zélandais. 
 
En attendant, Stanley reste focalisé sur les objectifs de la saison en cours. Et quand on lui demande ce qu'on peut lui souhaiter à l'avenir, sa réponse fuse : « D'abord gagner à Toulouse ! Je ne veux pas trop penser trop à la fin de saison. C'est d'abord le match devant nous. » Avant d'ajouter avec le sourire qui le caractérise : « Bon, s'il faut me souhaiter quelque chose pour 2017 c'est de gagner le championnat mais ça reste entre nous... »
 
Le départ de Stanley ouvre un tout cas un peu plus la porte à une éventuelle prolongation d'Aurélien Rougerie. La réponse de la légende clermontoise, ne devrait plus beaucoup tarder... 
 
 
 
Le point sur les joueurs en fin de contrat :
 
 
 
 
 
 
 

 
Commentaire