Actualité sportive en auvergne



Football National 3
Photo © Droits réservés

Un ancien joueur de Ligue 1 rejoint Aurillac

Ex-pro du Mans et de Clermont avant d’effectuer de brillants passages chez les amateurs, Martin Douillard, un milieu offensif de 33 ans évoluera la saison prochaine à Aurillac.

Trois semaines après une conclusion victorieuse face à Chamalières lui permettant d'assurer une place au pied du podium, Aurillac vient de convaincre Martin Douillard d'effectuer un bout de chemin sous sa bannière.

Le grand club cantalien qui prépare sa quarantième saison consécutive sur la scène nationale avec toujours des objectifs de conquête ne cache pas son ambition de couronner cette longévité, sans précédent dans le monde amateur, par une performance dont on se souvient.

Un gros poisson pour un club de National 3


Et il faut bien avouer que le pedigree de la première recrue prête à penser que la maison rouge présidée par Hervé Blanc entend associer ses intentions à des actes forts. C'est ainsi que Martin Douillard, avec une carte de visite témoignant de quarante-cinq participations en Ligue 1 du temps de la splendeur du Mans, est considéré comme un gros poisson pour une structure évoluant en National 3.

Ce milieu offensif de 33 ans, originaire des Sables-d'Olonne, avait rejoint Rodez en 2016 et largement contribué à la rédemption des Rouergats qui ont longtemps imaginé, cette saison, un retour en Ligue 2 avant d'avaler la trompette. Plus vraiment dans les petits papiers de l'entraîneur aveyronnais Laurent Peyrelade, un ex-Manceau également, mais déterminé à rester dans la région, Douillard a finalement accepté la proposition aurillacoise.

Régulièrement loué pour son exemplarité, sa science du jeu, son talent, partout où il a évolué, du Mans à Rodez en passant par Clermont, Luçon, Yverdon (Suisse), Mulhouse, Pau, Martin Douillard est naturellement attendu dans le même registre au pied du puy Courny. Son expérience forgée au contact de joueurs talentueux et d'entraîneurs comme Frédéric Hantz, Rudi Garcia, Michel Der Zakarian, sera précieuse, d'autant qu'Aurillac n'a pas franchement trouvé de solutions, tout au long du précédent exercice, pour animer et dynamiser son secteur offensif.

Simon à Limonest


Beaucoup d'espoirs reposeront sur Douillard qui, malheureusement, ne sera pas associé à Serge Simon. La figure de proue de l'attaque cantalienne, meilleur buteur du championnat, quitte le FC2A où il laisse d'excellents souvenirs. À 34 ans, il poursuivra sa carrière dans son Lyonnais natal, à Limonest précisément, en compagnie de Corentin Chauve arrivé en Haute Auvergne en 2015. Autres départs actés, ceux d'Arnaud Combes, qui rejoint Lège-Cap-Ferret (N3), et de Maxence Bertaux dont le come-back à l'automne n'a pas été une réussite.

En plus de Douillard, le puissant défenseur Malien Mady Sissoko (23 ans), international espoir en provenance de Romilly-Saint-Pierre (R1 Normandie), posera ses valises à Aurillac. Il en sera de même pour Erwan Sergetier (19 ans), un élément à vocation offensive, international U16 formé à l'AS Nancy.

Ainsi prend forme l'effectif 2018-2019 que l'entraîneur Olivier Clavière doit enrichir de deux nouveaux joueurs dont un aura pour mission de faire aussi bien que Serge Simon, auteur de trente buts et de dix passes décisives en deux saisons. À suivre… en attendant la reprise, le mardi 10 juillet, à Baradel.

Commentaire