Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Cyclisme

David Brassac a créé un projet original autour du VTT

Le Cantal soit une terre d'évasion pour les randonneurs, piétons, cyclistes ou cavaliers. Ce qui n'a pas échappé à l'Aurillacois David Brassac.


En formation au CREPS de Poitiers pour devenir moniteur de vélo tout terrain, il est stagiaire en alternance à l'école VTT « Volcan du Cantal » (seule école du département labellisée « moniteur cycliste français »). Pour valider son stage, il devait créer un projet original, qui s'est trouvé en phase avec celui auquel réfléchissaient Vincent Bonnet et les moniteurs de l'école VTT.

Une itinérance de plusieurs jours


La finalisation lui a donc été confiée de créer une itinérance de plusieurs jours, permettant à un large public d'explorer le territoire, en s'appuyant sur le développement du vélo tout terrain à assistance électrique (VTTAE). Le Carladès et les 300 km de chemins balisés existant sur la Communauté de communes Cère et Goul en Carladès, ont permis l'émergence de deux circuits principaux : le chemin de Saint-Jacques (Le Plomb, Ronesque, château de Vallon, Entraygues, Conques) mais aussi, un « tour du Carladès » en 2 ou 3 jours (Vic-sur-Cère, Thiézac, Saint-Jacques-des-Blats, Le Lioran, Le Plomb, la voie romaine jusqu'à Pailherols, la vallée du Goul, Raulhac, le château de Messilhac, Ronesque, Cros-de-Ronesque, Carlat, Badailhac, Polminhac, et retour à Vic).

Un véhicule d'assistance transporte les bagages, des pièces détachées, un vélo « mulet » et organise les étapes dans les auberges ou gîtes sur le parcours. Dix personnes aguerries, guidées par David Brassac sur les pistes et Vincent Bonnet dans le véhicule d'assistance, se sont récemment élancées pour une première sur deux jours (pour des raisons de disponibilité des participants), mais que l'école souhaite proposer en formule trois jours afin de mieux équilibrer les étapes, trouver plus d'hébergements et laisser plus de temps le premier jour à l'initiation au pilotage du VTTAE. Comme le note Vincent Bonnet : « Si l'assistance électrique permet de gommer une partie de l'effort physique, elle rajoute une part non négligeable de technique et l'encadrement par des moniteurs diplômés est essentiel à la réussite de tels circuits par des débutants ».

Contact. École VTT Mcf « Volcan du Cantal », vince.bone@orange.fr, tél. 06.71.57.63.82.

Commentaire