Actualité sportive en auvergne



Photo © Photo Richard Brunel

ASM : l'équipe Espoirs lance un nouveau cycle

Après une saison accomplie et un titre de champion de France, l’équipe Espoirs de l’ASM est prête à basculer sur l’exercice 2018-2019. Avec un nouvel entraîneur des avants en la personne d'Adel Fellah et un groupe quelque peu renouvelé. Bertrand Rioux, directeur du centre de formation, fait le point à un mois de la reprise.

La préparation de la saison 2018-2019 peut commencer demain : l’équipe Espoirs de l’ASM est prête à rechausser les crampons. La reprise de l’entraînement n’est prévue que le lundi 30 juillet, mais tout semble prêt pour attaquer la saison sereinement. 

Samuel Cherouk, désormais entraîneur à plein-temps de l’équipe de France féminine, a un successeur depuis près de quinze jours. Déjà. Il s’agit d’Adel Fellah, désormais ex-responsable du centre de formation de Tyrosse. «  On a eu l’embarras du choix, mais Adel a su se montrer convaincant et compétent, explique Bertrand Rioux. Dans l’idée de recruter quelqu’un pour remplacer Sam Cherouk, on a préféré privilégier une candidature jeune. » Un sacré challenge pour le nouveau coach des avants qui va changer de dimension en intégrant le club clermontois. «  On attend beaucoup de lui, qu’il soit novateur, qu’il s’intègre vite et qu’il soit force de proposition. Mais il ne sera pas seul, il sera encadré par Xavier Sadourny et entraînera aux côtés de Philippe Gauran, déjà au club. » 

« L'idée c’est qu’en 2020, 50 % de l’effectif professionnel soit issu de la formation »



Côté effectif, le groupe a fini d’être constitué et il sera globalement jeune. Pas moins de 18 départs ont été actés. Pour la plupart, ils ont été dictés par la limite d’âge de la catégorie Espoirs, fixée à moins de 23 ans. Parmi ces 18 noms, 7 figuraient sur la feuille de match lors de la finale face à Pau : Tripier, Barjaud, Villatte et Nicoué étaient titulaires, alors que Garret, Trussardi et Begon étaient sur le banc. Pour combler ces départs, l’ASM a donné la priorité à la promotion interne. Dix éléments de l’équipe Crabos montent cette année dans l’antichambre professionnelle. Pour le reste, seuls trois joueurs ont été recrutés pour intégrer directement les Espoirs, tous ont 18 ans et sont première année. Il s’agit d’Antoine Bousquet (du Stade Toulousain, 2e ligne), Kévin Viallard (du CA Brive, demi de mêlée) et Goulwen Gueho (de Vannes, demi d’ouverture). 

«  On part sur un nouveau cycle parce qu’on change d’entraîneur, mais on garde une certaine stabilité parce que l’effectif qui a joué la finale est en grande majorité conservé. On avait une équipe jeune sur laquelle on va encore s’appuyer. Il y a de la promotion interne et un recrutement, pas énorme en quantité, mais dont on est très heureux en termes de qualité », détaille le directeur du centre de formation qui concède que le gros du recrutement a été effectué dans la catégorie Crabos. L’objectif de cette démarche ? «  Alimenter à terme l’effectif pro avec des joueurs à potentiel. L'idée c’est qu’en 2020, 50 % de l’effectif professionnel soit issu de la formation. Pour ça il faut qu’on alimente. » 

Et pour ce qui est des objectifs sportifs cette saison ? « Assurer la qualification. On ne peut pas s’engager dans une compétition sans être en recherche de résultats, c’est en compétition que les joueurs s’affirment. Et si on se qualifie, il ne restera plus que deux matchs jusqu’au bouclier. »


Les arrivées :

Avants : Poipy (pilier, Crabos ASM) ; Foigne (pilier, Crabos ASM) ; Freitas Gomes (pilier, Crabos, ASM) ; Beaudaux (talonneur, Crabos ASM) ; Bousquet (deuxième ligne, Stade Toulousain) ; Thellin (troisième ligne, Crabos ASM).

Arrières : Viallard (demi de mêlée, CA Brive) ; Vichy (demi de mêlée, Crabos ASM) ; Gueho (demi d'ouverture, Vannes) ; Richard (demi d'ouverture, Crabos ASM) ; Treilles (centre, Crabos ASM) ; Gontinéac (centre, Crabos ASM) ; Courtet (ailier, Crabos ASM) ; Rozières (arrière, Crabos ASM).


Les départs :

Avants : Devic (pilier, Aix-en-Provence) ; Duranona (pilier, Argentine) ; Neparidze (pilier, Géorgie) ; Meunier (talonneur, Vichy) ; Tripier (talonneur, sans club) ; Ouvrier (deuxième ligne, sans club) ; Barjaud (troisième ligne, prêté à Nevers) ; Garret (troisième ligne, Brive) ; Giorgadze (troisième ligne, Brive).

Arrières : Trussardi (demi de mêlée, prêt à Béziers) ; Villatte (demi d'ouverture, Issoire) ; Begon (centre, Issoire) ; Septar (centre, Pau) ; Fuala'au (ailier, Etats-Unis) ; Gauthier (ailier, sans club) ; Nicoué (ailier, Biarritz) ; Tournebize (ailier, Montpellier) ; Jaoudat (arrière, Rodez).
Commentaire