Actualité sportive en auvergne



Photo © Agence THIERS

Les Clermontois Settoul et Amari se préparent à Thiers pour deux rendez-vous de boxe

Les boxeurs clermontois Kamel Amari et Anthony Settoul se préparent physiquement à Thiers pour leurs prochaines échéances, respectivement  un championnat de France le 19 avril à Agde et un championnat d'Europe le 25 avril en Italie.

Depuis cinq semaines, Anthony Settoul et Kamel Amari ne se quittent quasiment plus. Les deux boxeurs s’entraînent deux fois par jour, six jours sur sept, à Thiers, sous la houlette de Jacques Bret, entraîneur du premier (au côté d’Ismael El Massoudi) et préparateur physique du second. Chacun a son propre défi. Anthony Settoul, 32 ans, tentera de conquérir le titre européen « super coq » face à Luca Rigoldi, jeudi 25 avril, à Brescia, en Italie. Kamel Amari, 27 ans, disputera quant à lui sa première finale de championnat de France « super plume » contre Florian Montels, ce vendredi 19 avril, à Agde.Pour Kamel Amari, ce rendez-vous ressemble au premier sommet de sa jeune carrière. Il a saisi l’occasion qui se présentait : « Je devais faire la finale du tournoi de France, deux catégories en dessous. Mais on m’a appelé pour boxer à Agde. Je n’ai pas hésité. Un championnat de France, ça n’a pas de prix?! »Kamel Amari, licencié au Boxing Club Saint-Jacques, se prépare physiquement avec Jacques Bret, dans la salle du Cuba Gym, à Thiers.

Pro depuis 2016, le sociétaire du Boxing Club Saint-Jacques a une trentaine de combats à son actif depuis qu’il a commencé la boxe, il y a onze ans. Ce sport lui a changé la vie. « J’ai grandi en Algérie avant de revenir en France, raconte le jeune homme, qui arbore fièrement sa double nationalité. J’étais en foyer et la boxe, c’était ma deuxième famille. C’est elle qui m’a permis de ne pas trop traîner à gauche ou à droite. » Une finale de coupe de France en amateur, il y a quelques années, est venue couronner son investissement.Anthony Settoul s'est longtemps entraîné avec Anthony Bret, fils de Jacques avec lequel il effectue sa préparation physique aujourd'hui.

Pour préparer l’échéance du 19 avril, il peut compter sur les conseils de Jacques Bret mais aussi de son sparring-partner Anthony Settoul. Classé 6e Européen, pro depuis 2008, le Puydômois arbore un palmarès plus étoffé avec deux titres de champion de France et trois titres de l’Union européenne. 2019 est une année charnière pour lui. « Je viens de créer mon propre club, l’AS Boxing. Ça me convient mieux. Je peux continuer à boxer tout en organisant mes propres combats. » Entre deux galas, un titre de champion d’Europe ferait bien sur sa nouvelle carte de visite.

Thierry Senzier

Gros plan sur l'association Thiers APS (février 2017)

Commentaire