Actualité sportive en auvergne



Sports nature Running
Photo © photo d’illustration franck boileau

Une nouvelle association reprend « La Clermontoise »

On avait pris la bonne habitude de les retrouver chaque année, venue en joyeuses légions, toutes de rose vêtues, du maillot jusqu’aux joues, pour courir en faveur d’une cause entendue : celle du soutien aux soins et à la recherche contre le cancer du sein.

Des femmes de tous milieux et de tous âges ; solidaires dans l'effort qui avait su entraîner, derrière elles, des foules de supporteurs et de soutiens.

Las, après leur avoir fait battre la chaussée, chaque printemps et durant dix années, « La Clermontoise », running urbain qui leur était tout entier dédié, a vécu ( voir notre édition du 21 mars) ; les laissant toutes sur le pavé, orphelines d'une vitrine populaire et sportive, si importante pourtant pour leur permettre de se faire connaître, reconnaître, soutenir et entraider.

Ne pas laisser mourir une si belle idée


La disparition de « La Clermontoise » aurait laissé un manque si profond qu'une quinzaine d'entre elles, et quelques hommes aussi, tous « anciens » du comité d'organisation de la défunte labellisation, ont décidé de reprendre les choses et la couleur à bras-le-corps. Et le destin de l'épreuve en main.

Ainsi courront-elles encore, et tant d'autres de concert, cet automne, dans les rues de la ville sous la bannière d'un tout nouveau « Clermont en rose ». C'est le nom de l'association qu'elles viennent de créer (il y a tout juste un mois) ; déterminées à ce que la teinte donnée à l'enthousiasme, l'espoir et la solidarité ne s'efface pas du paysage clermontois.

Par bonheur et dans leur sillage, la plupart des partenaires des précédents épisodes leur ont emboîté le pas, à commencer par la Ville elle-même, permettant ainsi à la nouvelle aventure d'envisager de sereins horizons.

« Nous nous laissons à espérer près de 13.000 participant(e)s, tant la frustration était grande de voir ainsi une si belle aventure s'arrêter », confirme de concert Laurie Fabregoul et Patrice Tartière, respectivement présidente et trésorier de la nouvelle association. Loin d'être sectaire, elle veut associer la gente masculine à ce nouveau projet.

Même fond, mêmes formes, sous les mêmes couleurs


« Le cancer du sein concerne effectivement les femmes, mais lorsqu'il survient, c'est également leur entourage qui s'en trouve impacté, aussi il est important que conjoints, enfants ou familles ne soient pas exclus de ce rendez-vous nouvelle formule. »

Pas si nouvelle que ça la formule, en somme, puisque, au final, on prend (presque) les mêmes et on continue… Il y aura juste quelques changements de pure forme. Ainsi le parcours restera quasiment inchangé si ce n'est qu'il se courra dans le sens inverse de celui des éditions précédentes, avec un départ avenue Julien pour une arrivée rue Blatin.

De même, si la course chronométrée, de 5 km, restera exclusivement réservée aux femmes, une marche-course, sur la même distance, permettra à tous, sans limites de sexe ni d'âge, de joindre leurs jambes à la cause.

Le rendez-vous est fixé au 7 octobre pour voir les femmes, et les autres, repeindre une fois encore « Clermont en rose ».

Pratique. Pour tout savoir sur ces nouvelles foulées, dont l'intégralité des fonds récoltés sera reversée à des organismes de soins et de recherche contre le cancer du sein, consulter le site :
www.clermontenrose.fr

Commentaire