Actualité sportive en auvergne



Photo © BRUNEL Richard

Tout savoir pour ne rien manquer du Tour de l’Avenir en Haute-Loire

Itinéraires, routes fermées, meilleurs endroits pour voir les coureurs en plein effort, animations… L’Éveil vous donne les clés pour profiter au mieux du Tour de l’Avenir.

Entre l’Aquitaine et les Alpes, deux étapes du Tour de l’Avenir vont traverser la Haute-Loire. L’épreuve réunit un peloton international avec les meilleurs coureurs de 23 ans. L’emporter ici est un gage de qualité : Indurain, Menchoc, Quintana, Soler, Chaves, Barguil, Guaudu ou encore Bernal, récent vainqueur du Tour de France, ont tous inscrit leur nom au palmarès.

Landos, Goudet et Les Planchas

Lundi 19 août, les jeunes prodiges du cyclisme s’élanceront pour la 5e étape depuis Espalion (Aveyron), pour arriver 159 kilomètres plus loin, à Saint-Julien-Chapteuil.
Le lendemain, la 6e étape partira de la cité capitolienne pour arriver, après 125 kilomètres d’effort, à Privas en Ardèche. Les routes de Haute-Loire réservent de belles difficultés qui sont autant de bons endroits où aller voir passer les coureurs.


5e étape, lundi 19 août. L’étape partira à midi pour arriver à Saint-Julien-Chapteuil à 16 heures. Quatre heures de course qui devraient causer quelques soucis aux coureurs qui devront avaler plus de 3.000 mètres de dénivelé positif. La côte de Landos, classée en 3e catégorie, sera l’une des difficultés de la journée et l’un des deux endroits à privilégier pour voir passer les coureurs. La caravane publicitaire est annoncée à 14 h 40 et les premiers coureurs à partir de 14 h 58. L’ascension de 13 kilomètres possède une pente moyenne de 4,2 %. La course arrivant de Grandrieu empruntera la D40 puis la D88 pour arriver au sommet. Il restera encore 40 kilomètres à parcourir pour rallier Saint-Julien-Chapteuil. Après avoir traversé la RN 88 (la circulation automobile sera coupée le temps du passage de la course), direction Goudet, au pied de la côte de Saint-Martin-de-Fugères (4e col de la journée). Une dernière petite bosse pour remonter sur Le Monastier-sur-Gazeille (15 h 17 pour les premiers coureurs) et les cyclistes passeront, tête dans le guidon, par les Pandraux avant d’entrer dans Saint-Julien-Chapteuil par la D15 et de remonter la rue Chaussade où se trouvera la ligne d’arrivée.


6e étape, mardi 20 août. Les coureurs quitteront Saint-Julien-Chapteuil à 11 h 45 pour une étape qui s’annonce assez roulante tout au long des 124 km (1.800 D +). Le peloton prendra la petite route départementale qui traverse le Betz pour rejoindre Les Planchas et s’attaquer, à midi, à la montée de Saint-Front. Un peu avant 12 h 30, les coureurs, traverseront Les Estables avant de basculer vers l’Ardèche et l’arrivée qui les attend à Privas. 

 

Céline Demars

Commentaire