Actualité sportive en auvergne



Rugby ASM
Photo © Frédéric Marquet

Parra : « Jamie a failli m'éteindre ! »

Auteur d'un match majuscule ce dimanche face au Stade Français (36-10), Morgan Parra revient sur sa prestation et notamment sur ce retour décisif sur son copain Sylvain Nicolas. Il évoque également la der au Michelin de Jamie Cudmore, dont il est très proche.

Malgré la météo, ce dimanche a été plutôt une bonne journée, non ?

« C'est sûr. Quand tu te lèves le matin, que tu regardes le ciel, tu te dis que cela va être compliqué l'après-midi. Mais finalement, ça s'est bien passé. Face au Stade Français, on a essayé de rester dans un schéma précis. Ce n'était peut-être pas plaisant à voir mais bon, il y a les points et la victoire au bout, c'est le plus important. On est tombés face à une équipe de Paris très rude, compliquée à jouer tout le match. Et on s'en est sortis. C'est positif. »


Le match a débuté sur un magnifique geste défensif de votre part, où vous enlevez le ballon à Sylvain Nicolas dans l'en-but*...  

« Oh p... ! (rire) Il va m'en vouloir, ça c'est sûr ! C'est un de mes meilleurs amis, donc j'aurais préféré que ce soit quelqu'un d'autre. Après, sur un terrain chacun se bat pour son club. »

La qualification en demi-finale est-elle dans la poche ?

« Tout n'est pas encore fait. Si on gagne un de nos deux derniers matches, on sera à coup sûr à Rennes. C'est ce qu'il faut viser. Mais bon, savourons déjà cette victoire important contre Paris. » 


A titre personnel, on a l'impression que vous montez en puissance...  

« Je ne sais pas. On va dire que je me suis mieux senti qu'à Pau il y a deux semaines. C'était quand même compliqué aujourd'hui mais au-delà du personnel, c'est surtout l'envie de l'équipe qui est à relever. Tu es à 5 mètres de ta ligne, tu n'as pas envie de prendre d'essai. Tu te bats jusqu'au bout pour ne pas prendre de points. En terme d'état d'esprit, on a été très présent et c'est vraiment important pour la suite. »


Sur votre essai marqué, c'est Jamie Cudmore qui vous fait la passe...

« Oui, c'est lui qui me sert parfaitement mais c'est surtout lui qui voit l'espace. Il me dit "à gauche, à gauche !" et j'y vais. Bon, Jamie a failli m'éteindre quand il est entré en jeu (sur un déblayage très viril, Ndlr) mais il me fait briller ensuite. C'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup, avec qui j'ai passé énormément de temps. Il a été comme un protecteur pour moi ici pendant ces sept années ensemble à l'ASM. Il me fait marquer sur son dernier match au Michelin, ça restera toujours un beau souvenir. Au-delà de ça, cela a été un honneur d'être avec ce grand joueur. »


(*) : Après la rencontre, Gonzalo Quesada, s'est aussi gentiment moqué de Morgan Parra, un joueur qu'il connaît très bien et qu'il apprécie. « Vous avez vu, c'est sympa d'avoir des amis comme Morgan ! Il enlève l'essai à son pote alors que je pense que Sylvain Nicolas n'a pas marqué depuis cinq ans ! », a déclaré en rigolant le coach du Stade Français.
Commentaire