Actualité sportive en auvergne



Rugby ASM
Photo © Christian Stavel

« Van Der Westhuizen est insupportable ! »

Marthinus Van Der Westhuizen, dit « Pellow », est le deuxième joker à avoir rejoint les rangs de l'ASM ce lundi. Ce Sud-africain de 31 ans arrive comme joker médical de John Ulugia. Le talonneur a un caractère bien trempé et une hargne que les supporters auvergnats devraient apprécier. 

« Marthinus Van Der Westhuizen est un gros râleur, c'est insupportable ! » Fabien Berneau, son ancien coéquipier à Colomiers, se rappelle du caractère bien trempé de la nouvelle recrue de l'ASM. « Je l'ai connu il y a deux ans et demi à Colomiers », précise t-il. Déjà à l'époque, l'imposant Sud-Africain (1,79m pour 104 kg) était arrivé dans la banlieue toulousaine en tant que joker médical. 

Ces débuts en Haute-Garonne avaient été rendus difficiles par une langue qu'il ne maîtrisait pas. « C 'était un inconnu pour nous, il arrivait en cours de saison, et son adaptation fut difficile car il ne parlait pas un mot de français. » 

« Il n'hésite pas à se sacrifier »



Malgré cette barrière, les qualités du talonneur ont facilité son intégration. Berneau se souvient d'un « excellent lanceur. Il est dynamique et très volontaire. » Une envie dont les Auvergnats auront besoin en ce début de saison. Une saison que le joueur devait débuter avec le Lille Métropole Rugby en Pro D2. Il s'était engagé au mois de juin avant que le club nordiste ne se voit refuser son accession en deuxième division, la semaine passée. 

Son ancien coéquipier loue aussi son sens du collectif. « Pellow n'hésite pas à se sacrifier sur des actions déterminantes. » De sa réussite à l'ASM dépendra son entente avec le groupe. Le talonneur est un affectif . « S'il s'entend bien avec le groupe, il peut réaliser de très belles performances. » 

Un pur compétiteur



Pensionnaire de Pro D2 depuis le début d'année 2013, Van Der Westhuizen peut s'adapter sans problème au mastodonte européen qu'est le club auvergnat selon l'ancien troisième ligne columérin. « Il aime les challenges et englobe tout ce qui fait un compétiteur pur. Je pense qu'il a le niveau pour Clermont. Il faudra qu'il s'adapte à leur projet de jeu. C'est un joueur très mobile. » 

Au-delà du terrain, le néo-Clermontois a laissé une bonne impression à son ancien partenaire. « C'est quelqu'un qui bosse énormément, il mérite de réussir. » Même son côté d'insupportable râleur est un défaut pardonnable. Ça fait partie de sa palette de compétiteur selon son coéquipier. « Disons que ça va avec sa soif de vaincre », conclut le jeune retraité de l'ovalie. 

Retrouvez un best-of des actions de Pellow, sous le maillot de Colomiers : 

Commentaire