Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Football
Photo © Archives Séverine Trémodeux

Nord Vignoble (R3) défie Montluçon (N3) en Coupe de France

L’AS Nord Vignoble (R3) va disputer pour la première fois de sa jeune histoire un 6e tour de Coupe de France. Rendez-vous ce samedi soir 27 octobre (20 heures), au stade Hector-Rolland de Moulins, pour la réception du Montluçon Foot (N3).

Le millésime 2018 des Vignerons (le surnom des joueurs de Nord Vignoble) est d'ores et déjà remarquable. Quoiqu'il arrive ce samedi 27 octbore (20 heures), l'ASNV a en effet marqué sa jeune histoire. Créé en 2011, le club des communes de Besson et Chemilly, au sud de Moulins, va disputer pour la première fois un 6e tour de Coupe de France face à Montluçon (N3).

« Notre parcours est déjà réussi »

« Le seul petit bémol, c'est qu'on ne peut pas recevoir ce match dans notre stade pour des raisons de sécurité », regrette le coach Fabien Plachot. La rencontre aura donc lieu au stade Hector-Rolland, à Moulins. Pour le reste, Nord Vignoble (R3) entend bien jouer sa chance à fond. « Il y a trois divisions d'écart et on sait bien que ce sera difficile, poursuit l'entraîneur des Vignerons. Mais on va tout donner pour ne pas avoir de regrets. Et on a aucune pression à se mettre. Notre parcours est déjà réussi. »

Du lourd pour Nord Vignoble en coupe, un long voyage pour Moulins

Côté effectif, ce samedi, l'ASNV sera privée de Barbarin et Marchand, suspendus.  Pas de suspendus en revanche au Montluçon Foot (MF). Au contraire, l'équipe enregistre le retour du milieu Lallemand. « Le seul absent sera Kinay (milieu), que je laisse avec la réserve car il n'a pas pu s'entraîner de toute la semaine », confie le coach, Mickaël Bessaque.

Attention, Montluçon avait eu chaud au 5 e tour…

Le club fait donc le déplacement avec un groupe quasi-type. Et un leitmotiv inchangé : « La coupe c'est avant tout l'aventure des joueurs », dixit Bessaque. « Ils ont la possibilité de se qualifier pour le 7e tour et, qui sait, de "tomber" une Ligue 2 au suivant. Donc à eux de voir, ce serait bête de s'en priver ».

Il faudra prendre en compte les aléas de la Coupe de France. Notamment l'envie de nos adversaires.

Mickaël Bessaque, coach de Montluçon

Mais encore faudra-t-il ne pas se faire ensorceler par la « magie de la coupe ». Comme ce fut presque le cas au tour précédant, face à une modeste formation de D2 : Sud Forezienne (victoire 1-0).

Difficile victoire de Montluçon (N3) à Sud Forezienne (D2) au 5e tour

« Après, sans se chercher d'excuses, on avait joué sur un terrain pitoyable, rappelle l'entraîneur. Là, on sait que celui de Moulins est bon. Donc on peut supposer que le contexte sera plus favorable ». Reste aux Montluçonnais à tenir compte des « aléas de la compétition ». Au premier rang desquels se trouvera « l'envie des adversaires ». À n'en pas douter.

Les groupes :

Nord Vignoble. Blondeau, Lavignon ; Masbœuf, Buisson, Soulam, Baillon, Varetz, Patient E. et F., Joyon, Gatepin, Deguelle, Manse, Martins, Vandenhove, Chamoux ou Chauveau. Entraîneur : Fabien Plachot.

Montluçon. Boudersa (g.) ; Mendes, Uzun, Lopez, Bougneux, Lalbertier ; Salgado, Perot, Lallemand, Gattier ; Jimenez, Ben Nasr, Clamont, Maconda. Entraîneur : Mickaël Bessaque.
Montluçon (en jaune) avait largement battu Saint-Georges (8-2) au 3e tour © Florian Salesse

Kevin Lastique et Luc Barre

Commentaire