Actualité sportive en auvergne



Photo © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Dauphiné : Julian Alaphilippe signe sa dixième victoire de la saison

Echappé depuis le 12e kilomètre sur cette sixième étape du Critérium du Dauphiné entre Saint-Vulbas-Plain de l'Ain et Saint-Michel de Maurienne, Julian Alaphilippe a devancé au sprint l'Allemand Gregor Mühlberger pour s'offrir sa dixième victoire de la saison. 

On sentait Julian Alaphilippe monter progressivement en régime sur les routes du Dauphiné. Après une mise en jambe difficile sur les routes auvergnates et notamment du côté de la Haute-Loire, le numéro 1 mondial s'est brusquement réveillé du côté de Roanne. Sur le chrono relativement plat de 26 km, Alaphilippe avait pris alors une belle 7e place à 59 secondes du vainqueur Wout van Aert. Le lendemain, un peu à la surprise générale, le puncheur se mêlait au sprint massif avec in fine la troisième place à Voiron. Le signe d'une forme allant crescendo.

Il n'était donc pas si surprenant de voir le leader de la formation Deceuninck Quick Step lancer les grandes manoeuvres pour la premier épisode alpestre de cette fin de Critérium. Echappé depuis le 12e kilomètre sur la route de Saint-Michel de Maurienne aux côté de Gregor Mühlberger (Bora Hansgrohe) et d'Alessandro De Marchi (CCC), Julian Alaphilippe a compté jusqu'à 13 minutes d'avance sur le peloton. Les grands leaders ont été permissifs avec le numéro 1 mondial. Celui-ci comptant en effet plus de 16 minutes de retard au général avant le début de l'étape.

Dans la dernière ascension de la journée, Julian Alaphilippe a tenté de devancer ses compagnons d'échappée. Mais l'Allemand Gregor Mühlberger s'est montré costaud et a accompagné le Français jusqu'à la flamme rouge. La victoire d'étape allait donc se jouer au sprint entre les deux coureurs. Le jump et le punch du Français ont fait le reste. Et c'est une dixième victoire pour Julian Alaphilippe cette saison ! Cette longue échappé lui permet également de prendre le maillot de meilleur grimpeur. 

 

 

 

Au sein du peloton, il n'y a pas eu de grosses explications. Les leaders sont restés sages avant l'étape dantesque de samedi et ses quatre ascensions au programme dont la montée de Pipay classée en hors catégorie. Le peloton est rentré 6'10" derrière le vainqueur du jour. Romain Bardet bouclant l'étape à la 12e place. Anoter tout de même la chute de Jakob Fuglsang en cours d'étape. Chute apparemment sans gravité puisque le Danois a terminé tranquillement avec l'ensemble des favoris.

Arnaud Clergue

Commentaire