Actualité sportive en auvergne



Photo © François-Xavier GUTTON

Combaud va courir la course test des JO 2020... pour Alaphilippe

Visiblement, Julian Alaphilippe a fait de la course en ligne des Jeux olympiques de Tokyo l'un des objectifs de son été 2020. Il a demandé à son copain Romain Combaud, coureur professionnel, d'aller faire le Test Event, répétition grandeur nature, dimanche, pour lui remonter toutes les informations.

Romain, votre sélection pour le Test Event est-elle une surprise ?

« Je la dois à Julian Alaphilippe qui, en raison de sa participation au Tour de France, ne pouvait pas être de la partie. Il m’a proposé à Pierre-Yves Chatelon (l’entraîneur national des espoirs hommes à la FFC, NDLR) qui, avec Cyrille Guimard (l'ancien manager de l’équipe de France masculine, NDLR), a validé ma sélection. Plus tard, on se rencontrera et je lui ferai un compte rendu complet de repérage (circuit, climat…). » 

 

Il partage le même entraîneur que Julian Alaphilippe

 

Comment abordez-vous cette course ?

« Ce Test Event est une course de classe 2 plutôt relevée avec une forte délégation italienne. J’espère que les sensations seront là, car je suis sur la brèche depuis mai et cela commence à être long ! Ensuite, j’observerai une coupure d’une semaine sans vélo avant de reprendre à l’Artic Race of Norway, puis le Tour du Limousin et le Grand prix de Plouay. »

 

Comme Julian, vous avez Franck Alaphilippe pour entraîneur…

« Franck est mon entraîneur depuis que j’ai intégré le pôle de Saint-Amand, il a une bonne dizaine d’années. On fonctionne super bien ensemble. On avait axé la préparation sur le début de saison et cela a été concluant, maintenant on va reprendre sérieusement pour performer en août même si j’ai été assez constant jusque-là. »

 

« Je le crois capable de remporter une autre étape »

 

Que pensez-vous des dix premiers jours du Tour de Julian ?

« Il est juste exceptionnel, il fait un début de Tour parfait. J’ai été très content de le voir à Brioude, dimanche, et j’ai pu parler un peu avec lui. Il reste lui-même. Il est impressionnant, il m’a même tapé dans la main quand il est passé devant moi à huit kilomètres de l’arrivée. C’est bien de le voir sur le devant de la scène mais il est aussi important de le soutenir dans les moments de doutes même s’ils sont rares (rires). Franck est très important pour lui. »

 

Le voyez-vous arriver en jaune à Paris ?

« Je ne pense pas, mais je le crois capable de remporter une nouvelle étape. Il aura du mal à conserver son maillot jaune car il y un gros enchaînement de montagne dans les Alpes et ça risque d’être trop difficile pour lui. Dimanche, il m’a dit : "Je vis un rêve." Son Tour, il l’a déjà réussi, maintenant ce n’est que du bonus... »

 

« Romain Bardet est fort moralement »

 

Romain Bardet est également un de vos amis, que pensez-vous de son début de Tour ?

« Oui, on s'entend bien avec Romain. Je n'ai pas eu la chance de le voir à Brioude car il était déjà reparti. C’est un champion. Il a perdu du temps cette première semaine mais il aura, j’espère, plus de liberté. Il est fort moralement et il ne baissera pas les bras comme ça c'est sûr ! »

 

Nadine Maréchal

Commentaire