Actualité sportive en auvergne



Photo © SALESSE Florian

Championnats de France : pas de titre pour Christian Fazzino ni pour les Puydômois

Zéro pointé pour les Auvergnats - et affiliés - ce week-end lors des championnats de France de pétanque en triplettes. Avec des défaites en huitièmes ou en quarts pour les deux équipes de Loubeyrat et pour celle de l'ex-Montluçonnais Christian Fazzino.

Résultats plutôt mitigés pour les équipes auvergnates et pour celle de l'ancien Montluçonnais Christian Fazzino, ce week-end, lors des championnats de France 2019 de pétanque triplettes. Ceux-ci se déroulaient sur deux jours à Fréjus (Var).

Fazzino était qualifié pour ce championnat de France, mais pas Suchaud

Fazzino éliminé en quarts

Christian Fazzino et ses nouveaux équipiers lyonnais auraient mis du baume au cœur des aficionados en cas de victoire. Mais l’ancienne icône de Montluçon, parti aux Canuts cette saison, s'est prit les pieds dans le tapis. Avec ses deux compères, Tyson Molinas et Kévin Malbec, ils ont pourtant bien débuté samedi. Au premier tour, ils ont battu l'équipe de l'Ariège, puis celle des Alpes Maritimes au second.

Rebelote en huitièmes de finale, dimanche, avec un succès sans appel (13-1) face au club de la Drôme (Perry, Snel et Uhlmann). Mais l'aventure s'est brutalement arrêtée au tour suivant, en quarts. Fazzino & co. se sont inclinés de peu (11-13), emporté par la nouvelle vague garonnaise (B. Faurel, S. Faurel et R. Faurel).

Christian Fazzino (à gauche) et Tyson Molinas.

Pas mieux pour les deux équipes puydômoises

Battus, qui en huitièmes de finale, qui en quarts, les sociétaires de Loubeyrat n’ont pu ramener le titre hexagonal le plus convoité sur leurs étagères. Da Silva, Gire et Dauphant ont été mis au tapis dès la reprise. Tandis que Foyot, Durk et Feltain furent éjectés du Grand huit deux heures plus tard. On l’aura compris, dimanche, dans les arènes de Fréjus, le scénario tant espéré par les supporters puydômois ne s’est pas produit.

Le dénominateur commun de cette déconvenue ? Une formation en provenance de Gonfreville-l’Orcher, guidée par Cousin, Lefoll et surtout Tessier, redoutable tireur de tête s’il en est. Bruno Gire et ses colistiers de Loubeyrat ont pourtant tenu la dragée haute aux Séno-Marins (6-1 ; 10-9) avant de mordre la poussière (10-13). Quant à Foyot et consorts, ils ont aussi pris un bon départ (5-1), avant que les Normands ne prennent les commandes (5-9), définitivement (9-13).

Le Bourbonnais Philippe Suchaud et son équipe remportent la seconde étape des Masters de pétanque 2019 22/062019]

Commentaire