Actualité sportive en auvergne



Football Clermont Foot
Photo © Francis Campagnoni

Jeannin chez les Fennecs !

Les prestations de Mehdi Jeannin dans la cage du Clermont Foot ne sont pas passées inaperçues. Christian Gourcuff, le sélectionneur algérien, a décidé de convoquer pour la première fois le gardien auvergnat pour les matches amicaux contre la Guinée et le Sénégal les 9 et 13 octobre prochains.

Il y a un an et demi, le football professionnel était encore assez abstrait pour Mehdi Jeannin, habitué des matches de CFA2 avec la réserve du Clermont Foot ou cantonné au rôle de remplaçant avec l'équipe première. Depuis, les choses ont bien changé pour le gardien franco-algérien. Devenu le titulaire indiscutable dans la cage auvergnate depuis le début de saison dernière, le joueur dispose d'un tout autre statut. 

Un statut qui a encore pris du poids ce mercredi avec la convocation surprise de Jeannin en sélection algérienne pour les deux prochains matches amicaux contre la Guinée et le Sénégal (les 9 et 13 octobre à Alger). « J'ai reçu la pré-convocation il y a deux semaines, a confié le néo-Fennec ce mercredi  Christian Gourcuff voulait tester des nouveaux joueurs à l'occasion de ces deux rencontres. Cette sélection, je l'avais un peu en tête car on y pense toujours quand on commence à jouer en pro. Mais de là à ce que cela se réalise... Je n'y pensais pas . Ca fait bizarre car c'est un autre monde. Pas mal de joueurs jouent la Ligue des champions. »

« Le début de saison a aidé »



Les Fennecs, brillants huitièmes de finaliste du dernier Mondial (défaite en prolongation contre le futur champion du monde allemand), disposent en effet dans les rangs de joueurs talentueux comme le Valencien Sofiane Feghouli ou encore l'ancien Clermontois Yacine Brahimi, qui fait aujourd'hui les beaux jours de Porto. « Il y a quelques joueurs qui m'ont dit de passer le bonjour à Brahimi. Il a eu un bon passage ici et il a bien évolué. »

Mehdi Jeannin, aussi, a bien évolué, lui qui n'a « que » 40 matches professionnels dans les gants, tous disputés depuis avril 2014. « C'est vrai que c'est un peu fou car ça ne fait même pas une année complète que je joue. Après, c'est une forme de reconnaissance par rapport aux matches que j'ai pu effectuer. J'essaie d'être le plus régulier possible. Le début de saison avec l'équipe a sans doute aidé. Le fait d'être en haut du classement, de faire de bonnes performances, de prendre peu de buts, ça a dû compter. »

A la découverte de l'Algérie



A 24 ans, Jeannin se prépare donc à faire le plein d'émotions. Sportivement, mais aussi humainement puisqu'il va découvrir le pays de sa famille maternelle. « Je n'ai encore pu y aller. Ca va donc être très fort. C'est important par rapport à ma mère. Ma grand-mère est originaire de la région de Boumerdès et mon grand-père d'Alger. J'ai encore des oncles et des cousins là-­bas. J'ai encore un peu de mal à y croire. »

Le gardien auvergnat n'aura toutefois pas le temps de cogiter la semaine prochaine car Christian Gourcuff a d'ores et déjà annoncé la couleur : bien qu'amicaux, les matches contre la Guinée et le Sénégal serviront de tests en vue des éliminatoires du Mondial 2018, le mois prochain. Le gardien clermontois a donc une belle carte à jouer, d'autant que les Fennecs sont actuellement en quête d'un nouveau portier titulaire. Raïs M’Bolhi, l'emblématique gardien des Fennecs, vient tout juste de trouver un club (Antalyaspor) mais manque encore de rythme selon Gourcuff. 

Pour le remplacer, l'ancien entraîneur lorientais devra donc faire son choix entre Jeannin et trois autres gardiens qui évoluent tous dans le championnat algérien : Azzedine Doukha (JS Kabylie), Mohamed Lamine Zemmamouche (USM Alger) et Malick Asselah (CR Belouizdad).


Commentaire