Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Football
Photo © Agence d'Aurillac

CFA2 : Pierre Jamin signe au FC Aurillac-Arpajon

Après avoir conservé la quasi-totalité des éléments qu’il souhaitait garder, Aurillac aborde sa phase de recrutement avec la signature de l’expérimenté Pierre Jamin, formé aux Chamois Niortais.

Pierre Jamin, la première prise du FC2A

Si la restructuration des championnats ne fait pas forcément sourire Aurillac dont les résultats obtenus et la performance réalisée méritaient beaucoup mieux qu'une aspiration vers le bas, il n'empêche que le club du président Hervé Blanc n'a pas d'autre choix que de faire contre mauvaise fortune, bon cœur !

Sans présumer encore de la nature de la future compétition, de sa valeur, de sa cohérence, de son équilibre, de sa consistance, la maison rouge, plus que jamais animée par l'ambition de monter d'un cran, sait qu'elle devra relever son niveau d'exigence pour dominer les meilleurs Auvergnats et soutenir, du début à la fin, la comparaison avec ceux du Rhône-Alpes que les observateurs voient déjà se disputer la couronne.

En plaçant lors du précédent exercice ses quatre représentants Saint-Priest, Saint-Étienne (B) sur les deux premières marches du podium, Bourgoin et Limonest dans le top six, il ne fait pas de doute que le danger viendra de là-bas, qu'il faudra être costaud, armé, plein de qualités et débordant de vertus pour relever ce défi.

Aurillac, parti de très loin - douzième à quatorze longueurs du futur champion à la trêve des confiseurs -, mesure plus que jamais la nécessité de prendre un très bon départ et de se montrer très compétitif durant l'automne. Il aura la bonne idée de changer ses compromettantes habitudes pour espérer atteindre son objectif une fois le printemps venu.

Auteur d'une phase retour particulièrement prometteuse (troisième à un point de Mende et de Borgo, 8V, 2N, 3D, 29BP, 12BC), c'est sur cette dynamique qu'Aurillac escompte continuer à surfer.

Surfer sur la dynamique

Le discours est en tout cas sans équivoque dans les coulisses comme sur le terrain autour d'Olivier Clavière qui n'en finit pas de multiplier les rendez-vous et d'additionner les contacts pour bâtir son effectif. Un effectif qui devrait, le conditionnel est toujours de mise en cette période mouvementée, rassembler un fort pourcentage de visages familiers.

C'est à la fois une volonté du FC2A et une bonne nouvelle tellement, ces dernières saisons, Aurillac a passé beaucoup de temps et brûlé beaucoup d'énergie à reconstruire avant de trouver la bonne carburation.

Dans le sens des départs la surprise est venue de Bertaux qui après avoir donné son accord pour continuer l'aventure file à l'anglaise. Pour Diop et Imira le club n'a pas souhaité aller plus loin alors que Priso a disparu des écrans radar depuis sa dernière apparition devant Clermont (B).

Booba Koné dispose pour sa part d'un bon de sortie, il ne sera plus intégré au groupe de N3. Quant à Antoine Combes, pur produit de la maison, il s'envole pour Dubaï avec à la clé un job sous les couleurs des Galettes Bretonnes.

Dans le sens des arrivées, Pierre Jamin a signé hier. Cet élément de 30 ans, formé aux Chamois Niortais, révélé aux Herbiers aux côtés de Jean-Rémy Leybros, instrumentait ces deux dernières saisons à Bergerac (CFA).

« C'est un joueur expérimenté qui évolue dans le couloir droit. Ce choix est dicté par la recherche d'une complémentarité et d'une complicité avec Serge Simon… », résume Olivier Clavière. Par ailleurs, un jeune attaquant clermontois de 19 ans, Antoine Mazure-Hanus, effectuera également un détour par le Cantal où deux éléments confirmés sont encore attendus d'ici la reprise le 13 juillet. À suivre…

Commentaire