Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Football
Photo © Christian Stavel

CFA2 : le FC2A recrute deux joueurs expérimentés

Deux attaquants d’expérience, M’Boua et Koné, viennent d’opter pour un Aurillac en mode reconstruction qui compte désormais dans ses rangs dix nouveaux joueurs.

Finalement, les affaires n’auront pas traîné en longueur. En tout cas beaucoup moins que la saison passée où Aurillac patienta jusqu’à la neuvième journée du championnat pour aligner un artilleur du nom de Sall déniché sur l’île de Gorée.


Aurillac a trouvé chaussure à son pied


À la recherche d’un attaquant-buteur, le porte-drapeau du Cantal semble avoir trouvé chaussure à son pied. Et même deux?! À l’essai en fin de semaine dernière après les passages infructueux de Marco Calamaro et de Dadis Kodia, Aboubakar Koné et Marc M’Boua ont rapidement tapé dans l’œil de l’entraîneur Alain Larvaron et de son adjoint Stéphane Lehongre. Comme les impressions se confirmèrent sur le terrain de Sainte-Florine où le FC2A disputa sa première joute amicale face à Thiers (CFA 2, 2-0), il ne restait plus aux deux larrons, propositions en main, qu’à faire part de leur décision.

En répondant positivement, Koné et M’Boua poursuivront leur carrière en haute Auvergne. Le premier, un franco-ivoirien de 25 ans, a porté les couleurs du Maccabi Paris (CFA et CFA 2) avant de tenter une aventure dans le club pro anglais de Irford (D4) et d’effectuer une pige au PSG (DSR). Le second a 28 ans et une carte de visite bien remplie. Parachuté au Toulouse Rodéo (CFA 2) en 2014-2015 après une expérience en Egypte, M’Boua a connu la consécration en 2008 en participant avec la sélection du Cameroun aux Jeux Olympique de Pékin (¼ de finaliste).

Leur complémentarité a influencé le choix du staff qui mise également sur Kevin Puech, auteur de onze buts avec Ytrac en DH, et sur Aziz Diop, transfuge de La Rochelle (DH) et formé au FC Nantes. Aurillac tient sa division offensive à laquelle se rajoute Victor Picaronie, seul rescapé, dans ce secteur, du précédent exercice.

Les Cantaliens apparaissent désormais armés pour faire parler la poudre et se montrer plus efficaces. La saison passée ils inscrivirent 19 buts en 26 rencontres et marquèrent seulement deux buts lors des huit dernières journées. Maintenant reste à juger sur pièce dans une compétition où la meilleure défense s’est souvent révélée… l’attaque.

Commentaire