Actualité sportive en auvergne



Cyclisme VTT
Photo © photo d’archives camille mazoyer

VTT : la Transvolcanique n'a pas fini de plaire

La 28e édition de la Transvolcanique débute ce samedi, au départ de Blanzat. Pas moins de 1.550 inscrits venus de toute la France et même de l’étranger.

Découvrir la nature et le Parc des Volcans d'Auvergne tout en faisant un effort physique entre amis, voici le défi proposé par la Transvolcanique depuis 27 ans. Une excursion riche en « convivialité et non compétitive », souligne Richard Lesage, coresponsable de l'organisation.

La VTTistes s'élanceront samedi 16 septembre au départ de Blanzat jusqu'au Mont-Dore. Le retour s'effectuera le lendemain. « Les coureurs bénéficieront d'un repas chaud le midi et seront logés sur place, dans un hébergement à leur convenance, hôtel ou auberge. » 

Les parcours de 180 kilomètres pour la version longue, et de 164 kilomètres pour la version courte, feront le bonheur des férus de VTT, pour la plupart confirmés. Cet événement n'est pas à prendre à la légère et pour cause ! La section cyclo du Foyer rural de Blanzat travaille toute l'année sur la manifestation. L'organisation débute autour du mois de décembre et s'intensifie à partir du mois de mai… Le comité organisateur, d'une vingtaine de personnes peut compter sur 175 bénévoles qui s'occupent, entre autres, du balisage, de l'ouverture et la fermeture des parcours, du ravitaillement, de la sécurité… « Depuis la première édition en 1990, nous sommes bien rodés », se félicite Richard Lesage. 

Un succès qui s'explique notamment par le cadre, « nous sommes dans une région propice au VTT », et par l'organisation. « Les participants ne se soucient de rien, mis à part de profiter de cette course sur deux jours ce qui est d'ailleurs plutôt unique ». Des coureurs essentiellement masculins, puisque seulement une soixantaine de filles seront présentes, malgré la mise en place d'un tarif préférentiel.

180 kilomètres pour le grand parcours, 164 pour le petit


Cette année, l'événement sera marqué par une démarche écologique en utilisant seulement des gobelets rigides. « Nous avons distribué jusqu'à 15.000 gobelets jetables. Désormais, ce sera un seul gobelet rigide par personne pour les deux jours », commente l'organisateur. Et de préciser, « il n'y a jamais eu de dégradation sur la course. Bien sûr, les chemins sont un peu tassés après autant de passages mais le parcours reste très propre ».


Rendez-vous. Départ samedi 16 septembre à 9 heures depuis le stade de Blanzat avec une arrivée au Mont-Dore, vers la patinoire. Le dimanche, départ à 8 h 30 depuis Le Mont-Dore.

Commentaire