Actualité sportive en auvergne



Cyclisme VTT
Photo © DR

Amaury et Antoine Pierron, des tout bons

Réunis pour la première fois en équipe de France, les frères Pierron, de Vieille-Brioude (Haute-Loire), sont allés chercher des places d'honneur, ce dimanche aux Mondiaux de descente VTT, à Cairns, en Australie.

Le plus expérimenté de la fratrie sur la scène internationale, Amaury (21 ans), est entré dans le top 10, en élite, comme il l'espérait. « Il avait annoncé qu'il ferait dans les dix premiers, il l'a fait », signalait son père, Jean-François, « satisfait » de la 9e place du jeune Tricolore, tout comme de la 22e de son aîné, Baptiste et de la 7e position, en juniors, d'Antoine, pour ses tout premiers Mondiaux.

« Le top 20 mondial, c'est géant, mais quand on arrive dans le top 10, c'est fantastique », estimait Magali, la maman, restée éveillée toute la nuit avec son mari pour suivre en direct, sur Internet, les courses de leurs trois fils.

Tous les trois à l'arrivée !


« Ils ont vraiment assuré. Ils ont fait une course intelligente tous les trois, ajoutait-elle. La descente, ça passe ou ça casse. Il y a de très bons pilotes qui vont à la faute. Eux sont tous les trois arrivés en bas. C'est déjà très bien. C'est un sport tellement exigeant, avec de si nombreux paramètres à maîtriser. Alors, pour nous, ce sont de bons résultats. »

Plus exigeants avec eux-mêmes, leurs enfants ne partageaient pas tout à fait cette analyse. Antoine, notamment, était déçu de ne pas être monté sur le podium, privilège étendu aux cinq premiers sur les compétitions internationales de descente. Sa 7e place est toutefois une nouvelle preuve de sa régularité sur le circuit mondial. Après avoir été écarté des pistes avant l'été, à la suite d'une grosse entorse à un pouce, le cadet de la famille Pierron est revenu très vite dans le gratin mondial, se classant 7e en Coupe du monde au Canada, puis récemment 5e à Val di Sole, en Italie.

Amaury, lui aussi, espérait un peu mieux, mais il faut se souvenir que l'an dernier, il n'avait pas vu l'arrivée, aux Mondiaux de Vale di Sole… « Il avait chuté, rappelait son père. Là, il y a un progrès. Il est aussi 11e au général de la Coupe du monde. Ça vient. C'est le métier qui rentre ! »


Les classements :

Élite : 1. Loïc Bruni (France), 3'26''742 ; 2. Michael Hannah (Australie), à 0''339 ; 3. Aaron Gwin (USA), à 1''967 ; 9. Amaury Pierron (France), à 6''943 ; 22. Baptiste Pierron (France), à 9" 871. 

Juniors : 1. Matt Walker (GBR), 3'37"796 ; 4. Sylvain Cougoureux (France), à 4" 358 ; 7. Antoine Pierron (France), à 6'256".

Commentaire