Actualité sportive en auvergne



Cyclisme Julian Alaphilippe
Photo © PHILIPPE LOPEZ

Critérium du Dauphiné : Alaphilippe le plus fort à Lans-en-Vercors

Julian Alaphilippe a remporté la première étape de montagne de ce critérium du Dauphiné. Romain Bardet a terminé à la quatrième place.

On ne l'attendait pas forcément dans la première étape de montagne de ce Critérium du Dauphiné. Mais à l'arrivée, c'est bien Julian Alaphilippe qui a levé les bras. Le Montluçonnais a tenu bon dans la dernière montée de cette quatrième étape (5 km à 8%). Pourtant, le rythme imprimé par l'équipe AG2R dans la vallée entre le col du Mont-Noir (hors catégorie) et la montée vers Lans-En-Vercors, puis par le Team Sky dans l'ultime ascension ont durement éprouvé le peloton. Alors que Dario Cataldo (Astana), seul en tête, grimpait vers une victoire d'étape, les coéquipiers du leader Michal Kwiatkowski ont imprimé un train d'enfer. Le peloton perdait des éléments au fil des hectomètres et l'avance de Cataldo fondait. 
Mais Julian Alaphilippe a tenu bon... avec beaucoup de difficulté cependant, comme il l'avouait après sa victoire.

"C'était la brûlure"


"Je l'avais annoncé à Bob (Jungels) hier soir dans la chambre. J'avais vraiment envie d'essayer quelque chose aujourd'hui. Mais toute la journée j'ai eu des sensations bizarres avec notamment la pluie sur la fin. J'étais à bloc durant toute l'étape, surtout dans les cinq derniers kilomètres. J'ai donné tout ce que j'avais sur la fin. C'était la brûlure, la fameuse brûlure !"

Une brûlure qui ne l'a pas empêché de devancer les meilleurs grimpeurs du peloton. Après avoir repris Dario Cataldo juste après la flamme rouge, les favoris allaient pouvoir s'expliquer. A quelques hectomètres de l'arrivée quatre hommes forts se détachaient : Julian Alaphilippe, Dan Martin, Geraint Thomas et l'autre Auvergnat Romain Bardet. Le Montluçonnais démontrait une nouvelle fois ses qualités de puncheur en réglant ce petit groupe au sprint. Un succès de prestige pour le coureur de la Quickstep. 
"Je suis super content. Le Dauphiné est une course très relevée où tous les meilleurs sont au top de leur forme à quelques semaines du départ du Tour de France. C'est jamais évident de gagner ici. Le parcours est tellement difficile jusqu'à dimanche. Aujourd'hui, le c'était la seule étape où je pouvais imaginer gagner. Je me sens depuis que je suis arrivé sur le Dauphiné."

Romain Bardet fait également preuve d'une belle forme sur ce Dauphiné. Après avoir limité la casse en contre-le-montre avec ses coéquipiers d'AG2R mercredi, le grimpeur a démontré qu'il faudra compter sur lui jusqu'à dimanche. Sa quatrième place sur cette première étape de montagne, en compagnie des plus costauds, est annonciatrice de belles choses. A commencer par ce vendredi entre Grenoble et Valmorel et une arrivée en altitude au terme d'une ultime ascension classée en hors catégorie.

Au général, Julian Alaphilippe est quatrième à 48 secondes du leader Gianni Moscon (Team Sky). Romain Bardet est lui 9e à 1'41".

Classement de l'étape :

Classement général :

Commentaire