Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Cyclisme
Photo © club XC63

Le club XC63 booste le VTT auvergnat

Avec quelque 126 licenciés, dont une soixantaine de jeunes à son école de vélo, XC63 est la figure de proue du VTT auvergnat. Le club romagnatois poursuit son développement, bien qu'il n'ait pu conserver son entraîneur salarié.

C'est le poids lourd du VTT auvergnat. Le club romagnatois XC63 a encore grandi cette année après avoir franchi le cap des 100 licenciés, fin 2016. Ils sont 126 à porter la tenue rose et noire du club créé en 2002 par Christian Soulard, son président. Et la moitié, une soixantaine, fait partie de l'école de vélo, elle aussi en plein essor. XC63 a pourtant connu un gros coup dur, au 1er septembre dernier. Il a dû se séparer de son entraîneur salarié, Thibault Banon-Selves, dont le contrat aidé ne l'était plus, à la suite d'une nouvelle législation. XC63 n'a pas eu le choix. 

XC63 n'a plus d'entraîneur salarié

« Assumer cet emploi à 100 %, c'était impossible pour nous, justifie Christian Soulard. On a été obligé d'arrêter au bout de la première année de contrat, alors qu'on était super content de Thibault. C'est sûr, on le regrette. On était en train de faire une réserve de trésorerie pour l'embaucher définitivement l'année prochaine, en se passant de l'aide de l'Etat (66 % du salaire), mais la nouvelle loi sur les emplois aidés nous a coupé l'herbe sous le pied. On a été obligé d'arrêter... »
 Il a fallu au club se réorganiser, autour d'entraîneurs bénévoles. XC63 en compte huit, dont l'action est coordonnée par le président et Xavier Sanciaut, coach breveté d'Etat. Ce n'est pas de trop pour faire fonctionner la « grosse école de vélo » romagnatoise. Des jeunes de 8 à 14 ans qui « sont très demandeurs », selon Christian Soulard. « Ils ne veulent pas un seul entraînement par semaine. On en propose quatre !»
Et de préciser :  « Le mardi soir, on fait une séance de cardio VTT d'une heure en nature. Le mercredi et le samedi, ce sont les entraînements classiques, en groupe. Et le jeudi soir, on est aux Cézeaux pour une séance de cross training. On court pendant une heure en faisant des exercices. » 

Christian Soulard va passer la main

A la base de la pyramide, cette jeunesse très motivée. A son sommet, des coureurs qui le sont tout autant. L'équipe de DN3, d'une dizaine d'éléments, repartira pour une nouvelle campagne sur le circuit national, l'année prochaine. En ligne de mire, à moyen terme, la montée à l'échelon supérieur, alors qu'elle s'est classée 10e de la DN3, cette saison. 
Même s'il est bien entouré, Christian Soulard ressent cependant le besoin de lever le pied. Il va passer la main à l'AG du club, le 15 décembre prochain. « Il faut que je souffle un peu, explique-t-il. Je ne suis pas usé, mais il ne faut pas s'acharner. Et ça prend grave la tête, quand même... » Il ne tournera cependant pas complètement la page. 
« Je ne vais pas laisser tomber le club, je serai toujours là, bien sûr. » En tout cas, avant de lâcher les rênes, Christian Soulard veillera à ce que XC63 garde « la même direction ». Pas question d'un nouveau cap. « On va s'arranger pour que tout fonctionne comme d'habitude », promet le fondateur du club romagnatois. A d'autres de poursuivre l’œuvre entreprise...
Commentaire