Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

ASM : le début de saison en sept chiffres

Au premier tiers du championnat, tous les voyants sont au vert du côté de l'ASM. Les hommes de Franck Azéma ont remis de l'ordre dans la maison « jaune et bleu ». Surtout par rapport à la saison dernière où Clermont avait connu une entame d'exercice très laborieuse. Tentative d'explication de ce regain de forme en sept chiffres.

20. Soit le nombre de points pris à domicile par l'ASM cette saison. Quatre victoires bonifiées sur quatre, 20/20. La copie clermontoise est plus que parfaite dans son antre du Michelin. La saison dernière le bilan n'était pas si mauvais avec quatre victoire en quatre match et 17 points pris sur 20 possibles. 

12. Comme le nombre de points glanés par l’ASM loin de ses bases en championnat cette saison. Après avoir remporté ses deux premiers matchs à l’extérieur (au Racing 92, 17-40 ; et à Pau, 23-27), Clermont reste sur trois matchs sans victoire. Mais à chaque fois, les Montferrandais sont revenus avec au minimum un point : Bordeaux-Bègles (23-19), La Rochelle (16-12) et Grenoble (27-27). Au tiers du championnat, l’ASM présente le deuxième meilleur bilan à l’extérieur du Top 14 (derrière le Stade Français, 13 points). Il s'agit clairement d'une statistique clé témoignant du renouveau clermontois. La saison dernière, au bout de neuf journées, l'ASM n'avait pris qu'un seul petit point hors de ses bases. (défaite 28-24 à Montpellier).

1. Depuis la première journée, l'ASM n'a jamais quitté la place de leader du championnat. Après neuf journée Clermont est toujours 1er avec 32 points. Toulouse suit avec 29 points. 
 
 
40. Soit le nombre stratosphérique de franchissements réalisés par les Clermontois face à Agen lors de la première journée. Le trois-quart centre Naqalevu avait battu pas moins de dix défenseurs ce jour-là. 
 
 
3,88. Soit la moyenne d'essais inscrits par l'ASM en Top 14. Près de quatre essais par match, la moyenne est donc plutôt haute. La saison dernière, celle-ci était de 3 essais par match au bout de neuf journées. 
 
 
1,55. Soit la moyenne d'essais encaissés par l'ASM (14 en 9 rencontres de Top 14). C'est nettement mieux que la saison précédente à pareille période. Clermont en avait encaissé 8 de plus. On se souvient notamment de la déroute rochelaise où les hommes de Franck Azéma étaient repartis de Deflandre avec 7 essais dans les valises. Cette saison, l'ASM a remis les choses au point défensivement. 
 
 
85. Le pourcentage de plaquages réussis depuis le début de saison. Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle est quasi similaire à la saison dernière à pareille époque (84,6 %). Autant dire que lors de l'exercice précédent, le moindre plaquage manqué était payé cash.
 
 
Arnaud Clergue
Commentaire