Actualité sportive en auvergne



Photo © Florian Salesse

Mon souvenir de l'année 2018 : le 23 novembre

A l'occasion des fêtes de fin d'année, les journalistes de la rédaction des sports de La Montagne et de sports-auvergne.fr vous racontent le souvenir sportif de l'année 2018 qui les a le plus marqué. Troisième volet, ce mardi, avec Luc Barre. Retour sur le Trophée des Villes de pétanque, qui s'est déroulé fin novembre, à Montluçon.

Je me souviens que les carreaux avaient tremblé ce jour-là. Avec, dans le rôle du vitrier, Christian Fazzino. 

 
Explications : Nous sommes le vendredi 23 novembre, premier jour du Trophée des villes de pétanque 2018, organisé cette année à Montluçon, au boulodrome... Christian-Fazzino. Rassurez-vous, ce dernier était bien vivant et il l'a prouvé, en délivrant une prestation de très haut niveau. 
 
Hasard du tirage au sort, l'équipe de Montluçon 1 était opposée à celle de Lyon... soit la ville du futur club de Fazzino, la saison prochaine. Un moment spécial donc, que ce duel de franc-tireurs. 
 
Il m'a suffit d'entrer sur la carré central du boulodrome pour m'en convaincre : voir 1.200 personnes assister à une partie de pétanque, en semaine, un vendredi matin... ça laisse pantois. 
 
Puis voilà que déboule Fazzino, pantalon noir, polo vert foncé, casquette bleue et moustache au vent. Première mène, premier tir, premier carreau, premières exclamations dans les gradins... Et il a remis ça six fois. Six carreaux sur ses sept premiers tirs. Un vrai sniper. 
 
D'autant que c'était du beau carreau, pas du bas de gamme. De quoi faire perdre la boule aux meilleurs pointeurs du circuit. D'ailleurs, Lyon n'a pu que s'incliner : 13-8. 
 
À voir leurs visages à la sortie, les spectateurs ne pensaient pas s'emballer autant. Au point que beaucoup en sont sortis avec les mains rougies à force d'applaudir et la voix enrouée à force d’exulter.

 

Luc Barre

 

Retrouvez notre grand format consacré à Christian Fazzino

 

 

Les épisodes précédents :

- Mon souvenir de l'année 2018 : le 12 mai (Francis Laporte)

- Mon souvenir de l'année 2018 : le 25 février (Jean-François Nunez)

Commentaire