Actualité sportive en auvergne



Photo © MARCO BERTORELLO

Un sprint massif avant deux étapes vallonnées

Dylan Groenewegen a réglé le sprint du peloton ce vendredi du côté de Chalon-sur-Saône. Une pure étape de transition avant des profils plus vallonnés à Saint-Etienne et Brioude. De quoi donner des idées à Romain Bardet qui s'est dit revanchard avant le départ ce vendredi matin.

Après l'enfer de la Planche des belles filles, le Tour nous a offert ce vendredi une étape de transition dans la plus pure tradition. Une échappée fleuve de deux hommes, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis), reprise à 15 kilomètres de l'arrivée. Un sprint massif pour le gain de l'étape. Un emballage réglé par Dylan Groenewegen devant Caleb Ewan et Peter Sagan. Pour le reste rien à signaler...

L'italien Giulio Ciccone est toujours en jaune. Julian Alaphilippe est toujours à six secondes du leader. Et Romain Bardet panse ses plaies psychologiques après son éclat de la veille dans la Planche des belles filles. Avant le départ de cette septième étape, le leader de la formation AG2R-La Mondiale s'est dit « honteux » devant ses coéquipiers.

Un Romain Bardet revanchard

Le mot est fort. A la hauteur de se déception et du travail accompli pour essayer de figurer du mieux possible sur ce Tour. Mais il se refuse de baisser les bras. Dans un point presse avant le départ de l'étape, Romain Bardet a assuré tout le monde de sa motivation restée intacte. Désormais, il compte bien inverser la tendance.

  « Je suis revanchard car je suis très mécontent de ma prestation. Je ne suis pas venu sur le Tour pour montrer ce visage-là. Je suis déterminé à changer ça, à aller de l'avant. J'ai essuyé un revers hier, j'en prends la responsabilité. Je suis venu pour beaucoup plus que ça sur le Tour de France. »

« Il faut apprendre à gérer ces situations. Cela va peut-être déclencher chez lui une réaction positive », veut croire Vincent Lavenu, le manager d'AG2R La Mondiale. « On ne va pas baisser les bras, un bon classement général est encore envisageable. L'an dernier il termine sixième à presque 7 minutes. Il peut y avoir des retournements de situation. Une place au général dans les 5-6 premiers est envisageable et ce n'est pas anecdotique. »

L'opération remontada pourrait débuter ce samedi. L'étape Macon et Saint-Etienne est en effet très accidentée et offre de belles possibilités pour attaquer. Et n'oublions pas que le Tour arrive dimanche du côté de Brioude...

Classement général

...

Arnaud Clergue (avec AFP)

Commentaire