Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Trail : Maillard et Demure prêts pour la sélection

Romain Maillard (Clermont Athlétisme Auvergne) et Fabien Demure (Rando Trail Mauriacois) seront deux des meilleurs chances auvergnates, ce dimanche, sur les 42 km du Trail Drôme de Buis-les-Baronnies, course de sélection pour les prochains Mondiaux, au Portugal.

La préparation

Romain Maillard. « Globalement, elle a un petit peu ressemblé aux prépas que j’ai pu effectuer jusqu’à aujourd’hui. Peut-être que la vraie grande différence, c’est que j’ai fait la Saintélyon où j’ai quand même bien martyrisé mon corps et notamment mon bassin. Du coup, décembre et janvier ont été un peu tronqués alors que je pensais attaquer la prépa de loin. La forme est sans doute montée plus tard mais j’ai composé avec mes douleurs et je me suis entraîné comme je devais. Après, c’est le Jour J qui compte et il y a tellement de facteurs...»
Fabien Demure. « Je me sens bien. J’ai bien progressé en vitesse, cet hiver. Je ne suis pas sûr que ça passe sur 42 km mais normalement la forme est là. Vu que c’est un peu plus long que d’habitude pour moi, je me suis calé, une fois par semaine, au moins tous les 15 jours, quelques sorties longues, entre 2 et 3 heures, voire un trail long. »


Le parcours

R.M. « Je suis déjà allé trois fois à Buis mais toujours sur le format court, pour les France de trail et une manche du TTN, notamment. J’y suis retourné voilà deux semaines pour faire la reco totale du parcours, avec une dizaine de coureurs du Clermont Athlé. J’ai retrouvé ce que j’avais vu, à savoir une première boucle relativement roulante, même l’ensemble du parcours, d’ailleurs, du grand chemin le plus souvent, avec du caillou assez saillant quand même. Il y a quand même des bons raidards, notamment deux bosses dans les 6 derniers kilomètres, courtes mais où, là, on passe sur du gros pourcentage. Est-ce que ça va me correspondre, je ne sais pas mais en tout cas, il va falloir être prêt sur les enchaînements montée-descente.
F.B. « Je n’ai jamais disputé le 40 km mais disputé deux fois le 23 km. C’est un terrain un peu technique car quand même très caillouteux, avec ces roches calcaires. J’ai cru comprendre sur la partie que je ne connais pas qu’il y a 2-3 descentes raides où je ne serai pas à mon avantage mais si les descentes sont roulantes, je devrais pouvoir me plaire. »

Romain Maillard (Clermont Athlétisme Auvergne)

Les ambitions

R.M. « Certains parlent de l’événement trail de l’année. Certains "France" n’ont pas eu de start-list comme celle-là. Elle est monstrueuse. Je n’y vais donc pas complètement serein ! Mais j’y vais quand même pour jouer le coup. La sélection ? J’ai envie de dire : “Réponse, dimanche matin, à 11 heures” ! Sincèrement, il y a 15­20 noms qui ressortent, c’est le flou total !
F.D. « C’est vraiment très ouvert. Il y a tous les coureurs de montagne qui vont venir s’y frotter, il y a les experts du 40 km et puis il y a même ceux qui font du plus long, du 70-80 kg qui seront là. On a fait un peu les calculs et je pense qu’en gros, il y a une vingtaine de coureurs capables d’être dans les 3-4 premiers. Je pense pouvoir être dans ces vingt-là mais pour le reste, c’est possible mais il va vraiment falloir être très bon. Dans les 10 premiers, je serais content...»

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire