Actualité sportive en auvergne



Photo © Florianne Verne

Sophie Almeida : "J'espère être appelée en équipe de France"

La saison prochaine, Sophie Almeida portera toujours les couleurs du Vélo Club Ambertois et de l'équipe de Division Nationale AuRA. La meilleure cycliste auvergnate espère arriver tôt en forme et être sélectionnée en équipe de France.

Dans la famille Almeida, l'un s'en va mais l'autre reste.

Pierre, meilleur amateur auvergnat la saison dernière, a décidé de quitter le Team Pro Immo (DN1) pour vivre une nouvelle expérience à Charvieu-Chavagneux Isère Cyclisme. Sa soeur, Sophie, en revanche, va prolonger dans son club, le VC Ambert et restera dans la même structure de haut niveau, l'équipe de Division nationale Auvergne-Rhône-Alpes, qui lui a permis de passer un palier en 2019.

"Un beau programme de courses"

"On a eu notre planning de courses de l'année prochaine, c'est un beau programme, avec même des épreuves à l'étranger. Je ne voyais donc pas l'utilité de signer ailleurs, tout simplement", indique l'Auvergnate, 23 ans, de loin la plus performante sur le circuit national.

Après avoir marqué ses premiers points UCI, en se classant 6e du Grand Prix de Fourmies, en septembre dernier, la Clermontoise a reçu quelques propositions pour 2020 de la part d'autres équipes, qu'elle a préféré décliner.Sophie Almeida aimerait se faire une place en équipe de France.

"Mon but : me faire remarquer"

Un peu plus tôt qu'à son habitude, elle a déjà repris l'entraînement sur route, avec un objectif à court terme et un autre qui pourrait en découler. "On doit normalement participer à une épreuve UCI, par étapes, à la mi-février. Ce sera notre première course de la saison. Et j'aimerais l'aborder en étant en forme. Je veux bien marcher dès le début de saison, quitte ensuite à faire une petite coupure plus tard, en avril. Le but, ce sera de me faire remarquer."

Pour décider l'entraîneur national à la sélectionner. "J'espère être appelée en équipe de France. En fin de saison dernière, j'ai réussi à faire une place sur une course professionnelle. Je sais que je peux avoir ma place dans l'équipe nationale."

Avec des ambitions aussi élevées, Sophie Almeida met "les bouchées doubles" à l'entraînement. Dans trois mois, arrivera déjà la première course, avec les professionnelles...


Raphaël Rochette

Commentaire