Actualité sportive en auvergne



Photo © Philippe BIGARD

Roland-Garros juniors : Alice Tubello et Kyrian Jacquet prêts pour le grand tableau

Bénéficiant tous les deux d’une wild-card pour le tableau principal du tournoi juniors de Roland-Garros, les deux Asémistes Alice Tubello et Kyrian Jacquet comptent bien tirer le meilleur profit de leur invitation.

Pour autant, un parcours en tournoi a toujours dépendu, aussi, du tirage au sort initial : « Il n’y a donc pas d’objectif de 2e tour, quart ou demi, ni d’attentes particulières, si ce n’est de développer mon jeu et faire le maximum », explique Alice Tubello. L’Asémiste confie : « C’est un peu plus de stress que l’an passé car je suis un peu plus attendue aussi (elle avait franchi les tours de qualifications puis un tour en grand tableau avant de s’incliner devant la n° 2 mondiale, en 3 sets). Je suis motivée par l’envie de bien faire et montrer que je peux rivaliser avec les meilleures. Je vais essayer pour cela de m’appuyer sur ma solidité de fond de court et ensuite arriver à bien faire ce que je maîtrise et qui fait ma force. » Sur place depuis mercredi, la jeune Montferrandaise sort d’une grosse semaine d’entraînement : « Et depuis que je suis sur Paris, je tape un peu tous les jours. »

« C'est un autre monde, ça fait rêver »

De son côté, le néo-Montferrandais venu du FCL à Caluire, Kyrian Jacquet, qui s’est entraîné sur La Grande-­Motte avant de remonter, ce matin, en région parisienne, espérait bien « au vu de mes résultats et de ce que j’ai montré, avoir une invitation, en qualif au moins. Mais en tableau (principal), c’est vraiment très bien. Sans que ça me mette plus de pression que cela. L’an passé (deux tours de qualifications et abandon au 3e tour du grand tableau devant la tête de série n° 1, sur blessure), ça m’a plus motivé qu’autre chose. Plus de public, de personnes qui m’observent, c’est vraiment une ambiance que j’adore. C’est un autre monde, ça fait rêver. Au final, on profite, ça ne fait pas peur », assume Kyrian Jacquet qui sort d’une campagne d’Interclubs avec l’ASM qu’il aura complètement appréciée et, à Roland, « voudra aller le plus loin possible. Tenter de faire mieux qu’en 2018, tout en arrivant à jouer mon jeu. »

 

Jean-Philippe Béal

Commentaire