Actualité sportive en auvergne



Photo © PHILIPPE DESMAZES

Meeting de Monaco : la concurrence était trop forte pour Lavillenie

Le concours de saut à la perche a atteint des hauteurs phénoménales, ce vendredi soir, à Monaco lors de la Diamond League. Piotr Lisek a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année à 6,02 m alors que Renaud Lavillenie s'est arrêté à 5,82 m, comme son frère Valentin.

Cette saison, le leader de la perche mondiale, c'est bien Piotr Lisek (Pologne). Il l'a encore confirmé ce vendredi soir à Monaco en améliorant d'un centimètre son précédent record. La nouvelle meilleure performance mondiale de l'année s'élève donc désormais à 6,02 m. Rien n'a résisté au perchiste polonais qui a validé chacune de ses tentatives au premier essai. Si ce n'est les 6,06 m...

Renaud Lavillenie a confirmé qu'il était revenu à un niveau de performance bien plus conforme à ses standards. Après deux sorties ratés aux concours de Pierre-Bénité (5,45) et Stanford (5,46), c'est la deuxième fois en une semaine qu'il dépasse les 5,80 m. Vendredi dernier, il avait effacé 5,81 m à Lausanne. Cette fois, il a franchi 5,82 m. La route semble encore longue pour être en mesure de jouer la gagne aux championnats du monde de Doha, en octobre. Mais le perchiste clermontois, a encore du temps pour retrouver l'intégralité de ses moyens physiques.

De son côté, le petit-frère de Renaud Lavillenie, Valentin, a réalisé une jolie performance en faisant aussi bien que son cadet (5,82, m). Une barre synonyme de record personnel. Alioune Sene, l'autre auvergnat du concours, a lui aussi battu son record personnel en passant 5,72 m.

Le classement :

Vincent Balmisse

Commentaire