Actualité sportive en auvergne



Photo © Photo © FFHB / Stéphane Pillaud

Les championnes d'Europe de retour sur scène

Trois mois après son titre de championne d’Europe, l’équipe de France féminine de handball affronte la Roumanie dans le cadre de la Golden League, ce jeudi, à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand.

Championnes, première. L’équipe de France féminine de handball reprend la compétition, amicale certes, en recevant la Roumanie, ce jeudi (20 h 30), à Clermont-Ferrand.

Trois mois après le sacre européen face à la Russie, le groupe d’Olivier Krumbholz se retrouve en effet pour la première fois dans une Maison des Sports qui ne devrait pas se priver pour fêter Allison Pineau et toutes les autres. Un retour sur scène très attendu.

A l’exception de Kalidiatou Niakaté, opérée du genou gauche il y a un mois, de Grâce Zaadi Deuna, victime d’une entorse à une cheville et préservée, ainsi que d’Amandine Leynaud, laissée au repos, toutes les médaillées de Bercy ont été convoquées pour cette troisième étape de la Golden League. Une échéance qui passe par l’Auvergne pour des Tricolores qui se projettent également plus loin que la Roumanie, leur premier adversaire.

Un programme corsé attend en effet les Bleues, mais les championnes d’Europe et du monde en titre, les vice-championnes olympiques de 2016 ne peuvent pas non plus galvauder cette première sortie depuis leur brillant succès de décembre dernier. « C’est bien pour notre public français de nous revoir après l’Euro, glisse ainsi l’arrière droite Alexandra Lacrabère. Mais nous, on est là pour travailler pour la suite. La page est déjà tournée depuis le coup de sifflet final ».

« C’est bien pour notre public français de nous revoir après l’Euro »

Un nouveau cycle peut en effet commencer face à une équipe de Roumanie demi-finaliste du dernier championnat d’Europe en France et dont la montée en puissance n’échappe à personne. Même si elle devra se passer de sa grande star Cristina Neagu, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur d’un genou en décembre, mais une nouvelle fois élue meilleure joueuse du monde pour la quatrième fois depuis 2010.

Et si Olivier Krumbholz a souhaité s’entourer de ses cadres et de leur expérience pour bien conclure la troisième étape de cette Golden League 2018-2019, il a également profité de cette échéance pour procéder à une petite revue d’effectif. En pensant à demain, avec les championnats du monde au Japon en décembre prochain, mais surtout à après-demain avec les jeux Olympiques de 2020.

Il a ainsi appelé la demi-centre de Metz Méline Nocandy, 21 ans, et les deux Bisontines Aïssatou Kouyaté et Roxanne Frank. « L’objectif, pour ces rencontres, est de retrouver des automatismes, estime Orlane Kanor, la jeune arrière gauche de 21 ans. Cela fait un petit moment qu’on ne s’est pas vues. » Les retrouvailles n’en seront que meilleures alors.

 

Le programme :

Ce jeudi. A la Maison des Sports à Clermont-Ferrand : 18 heures, Norvège - Danemark ; 20 h 30, France - Roumanie.

 

Jean-François Nunez

Commentaire