Actualité sportive en auvergne



Photo © Hervé Chellé

Le feu d'artifice du Clermont Foot

Le Clermont Foot a facilement battu Montpellier, ce samedi soir à Mende (4-0). Voici ce que l'on a retenu de cette deuxième victoire en match de préparation.

On a aimé

Le réalisme offensif. Si la précédente rencontre à Saint-Chély d'Apcher avait péniblement accouché d'un match nul et vierge face à Rodez, les Clermontois ont retrouvé le chemin des filets ce samedi soir. Et de quelle façon ! Face à Montpellier, il est vrai en pleine phase de reprise, les hommes de Pascal Gastien n'ont pas laissé beaucoup de miettes face aux buts. Sur six occasions franches obtenues durant le match, les Clermontois en ont converti quatre. Honorat (3e), Pereira Lage (14e), Ayé (41e) et Bayo (90e) ont permis au CF63 d'obtenir une large victoire qui fait du bien. De quoi emmagasiner de la confiance.

La solidité défensive. Clermont continue de ne pas prendre de buts. C'est même la troisième rencontre consécutive où le CF63 parvient à préserver sa cage inviolée. Le duo Laporte-Albert a bien contenu la puissance athlétique de Mbenza et Skuletic, les deux attaquants montpeliérains. Mis à part un bel enchaînement de ce dernier à la demi-heure de jeu, ponctué par une frappe frôlant les buts de Medhi Jeannin, les Clermontois ont rarement été mis en danger. La paire Kavdanski-Ogier a continué le travail en seconde période en contenant cette fois les décrochages et les mouvement du trio Sio-Ammour-Diawara. Du très bon travail d'ensemble bien soutenu par les sorties et la vigilance de Medhi Jeannin. Le bloc défensif clermontois a très bien fonctionné ce samedi soir.

Le premier but d'Ayé. Florian Ayé a été choisi pour remplacer Ludovic Ajorque dans l'axe de l'attaque clermontoise. Et on sent l'ancien Auxerrois monter progressivement en puissance. Bien sûr, il ne possède pas le même profil que le Réunionnais. Mais les appels d'Ayé permettent au jeu clermontois de gagner en profondeur. Florian Ayé a offert beaucoup de solutions en décrochant souvent. Son abattage a logiquement été récompensé par son premier but sous les couleurs clermontoises. Pour un avant-centre, ce n'est jamais anodin et c'est surtout plutôt bon pour la confiance.

L'entente N'Simba-Ndiaye. Le côté gauche clermontois a fait souffrir Montpellier. Vital N'Simba et Alassane Ndiaye ont bien combiné et ont donc posé des problèmes aux hommes de Michel Der Zakarian. Le premier but clermontois est d'ailleurs arrivé sur un centre de N'Simba, le troisième sur une passe de Ndiaye. Une entente qui a forcément donné des idées à Pascal Gastien pour le reprise du championnat le 27 juillet face à Châteauroux.

On n'a pas aimé



La prestation de Montpellier. On l'a dit et redit, Montpellier débute tout juste sa préparation. Il s'agissait d'ailleurs du premier match amical pour les coéquipiers de Vitorino Hilton. Mais quand bien même, les hommes de Michel Der Zakarian ont du pain sur la planche tant ils ont semblé manquer d'automatismes et de repères. Et lorsque l'on connaît le goût prononcé du technicien pour la solidité défensive, il n'aura forcément que moyennement apprécié concéder quatre buts face à une formation de Ligue 2...
Commentaire