Actualité sportive en auvergne



Photo © Rémi DUGNE

Lavillenie entend passer la vitesse supérieure à Monaco

De retour à 5,81 m à Lausanne, vendredi dernier, Renaud Lavillenie espère monter un peu plus dans les tours, ce vendredi soir (19 h 35), toujours en Diamond League, sur le sautoir de Monaco.

Aujourd’hui, les concours de Pierre-Bénité (5,45 m) et Stanford (5,46 m) prennent des allures de temps de chauffe. Car, depuis Lausanne, vendredi dernier, Renaud Lavillenie roule avec 5,81 m au compteur.

Le voilà entré dans l’actuel top 5 mondial. Mais pas seulement. « Le concours de Lausanne était super important, rappelle-t-il. Pour valider le travail et aussi marquer des points pour la finale (à Zürich, le 29 août). Désormais, en effet, je suis à l’abri, quasiment sûr de la faire, 8e (avec 7 points) sur 12 retenus. »

Boosté par Duplantis

Et l’athlète de retour entend bien consolider son classement à Monaco, ce vendredi soir, dernière étape perchiste avant le grand rendez-vous suisse. « Mon objectif est le même, être dans les 3 et assurer complètement la finale. »

Voilà pour le road-book. Mais derrière l’objectif régularité pointe aussi le passage à une vitesse supérieure. « J’ai fait un très bon 5,81 m avec une super tentative à 5,88 m, pas loin de passer (avant deux essais à 5,95 m). Ces deux éléments combinés font que je peux aller chercher une barre de plus », jauge Lavillenie.

Philippe d’Encausse confirme. « Je pense effectivement qu’il peut faire un peu mieux à Monaco, qu’il peut, peut-être, se rapprocher des 90 ». De toute façon, le coach apprécie : « En fait, il est, aujourd’hui, dans le même état que fin avril, après trois séances techniques dans les pattes ». Plus une sacrée séance, il y a trois jours, aux Cézeaux. Avec l’ami Duplantis. « Je suis meilleur quand il y a de l’adversité. Mondo à l’entraînement, mardi, ça m’a boosté. »


Francis Laporte

Commentaire