Actualité sportive en auvergne



Photo © Photo club

Geoffroy Mathieu dans le dur à un mois des "France" Elite

Cinquième de la finale A du 200 dos, au meeting d'Edimbourg, dans un chrono assez éloigné de ses standards (2'01"62), Geoffroy Mathieu (Stade Clermontois) accuse un coup de fatigue. Il ne fera plus de compétition jusqu'aux "France" Elite, dans un mois à Rennes.

« Maintenant, c'est repos absolu », prône son coach, Bruno Verweirde.

Quatre courses et une seule finale A, conclue à la 5e place, dans sa grande spécialité, le 200 dos. Geoffroy Mathieu (Stade Clermontois) n'a pas franchement brillé, du 15 au 17 mars, au meeting international d'Edimbourg.

Le dossiste, champion de France du 200 m, est en plus rentré fatigué de son séjour écossais. « On a été dans le dur », résume son coach, Bruno Verweirde, fidèle à son franc-parler.

« La fatigue est là. Geoffroy n'a pas récupéré »

« On a été chercher de la concurrence et on l'a eue, c'est clair, développe le directeur technique du Stade Clermontois Natation. C'est vraiment une autre natation, dont le niveau est très supérieur à la nôtre. On paie cash la moindre erreur... »

Un peu de déconcentration et surtout un gros manque de fraîcheur n'ont pas permis à Mathieu d'accéder au podium, en Ecosse, dans sa nage forte. Deuxième temps des séries (2'02"8), le Clermontois n'a pu passer à la vitesse supérieure en finale, se contentant de la 5e place, en 2'01"62.

« L'après-midi, ça a coincé, relève Verweirde. La fatigue est là. Geoffroy n'a pas récupéré de notre stage au Portugal, qui a été plus dur que prévu. »

« Un mois pour corriger le tir »

Pas de très bon augure alors que se profilent les championnats de France Elite, à Rennes, où le Stadiste défendra son titre, sur 200 dos. « Geoffroy a un mois pour corriger le tir », évalue son entraîneur.

Et Verweirde d'ajouter que son protégé ne nagera plus en compétition d'ici au grand rendez-vous du mois d'avril : « Maintenant, c'est repos absolu. De toute façon, le travail est fait.  Le plus dur, c'est de récupérer et de transformer ce travail en énergie positive. C'est ce qu'on va s'attacher à faire. »

A Edimbourg, Geoffroy Mathieu était accompagné de Baptiste Colomas, qui a agréablement surpris son coach en se qualifiant en finale A du 400 4 nages, puis en réalisant « une belle course » (6e en 4'35"00) dans un contexte relevé.

 

Raphaël Rochette

Commentaire