Actualité sportive en auvergne



Photo © AFP

Flèche Wallonne : Alaphilippe y est comme chez "l'Huy"

Julian Alaphilippe a récidivé ! Un an après avoir inscrit pour la première fois son nom au palmarès de la Flèche Wallone, Julian Alaphilippe a doublé la mise, ce mercredi. Cette classique ardennaise destinée aux punchers comme lui est très certainement l'épreuve qui correspond le mieux à son profil. C'est bien simple, en quatre participations, il est monté à chaque fois sur le podium : deux victoires et deux deuxième place. 

2015

Trois jours après avoir pris la 7e place de l'Amstel Gold Race, Julian Alaphilippe a frôlé l'exploit. Malgré les efforts fournis tout au long de l'épreuve pour protéger son leader, Michal Kwiatkowski, le Montluçonnais de 22 ans a été l'un des seuls à pouvoir suivre le rythme du grandissime favori, Alejandro Valverde, dans la montée finale, l'ascension du Mur de Huy et ses passages à plus de 20 %. Battu au sprint par l'Espagnol (qui décrochait au passage sa troisième victoire sur l'épreuve), l'Auvergnat a terminé deuxième, devenant ainsi le premier Français à monter sur le podium de cette classique ardennaise depuis Laurent Jalabert en 2000.

 

2016

On prend les mêmes et on recommence ! Deuxième de la Flèche Wallonne derrière Alejandro Valverde un an plus tôt, le Montluçonnais a encore une fois du se contenter de la deuxième place. Le final de cette 80e édition s'est résumé à un mano a mano entre l'Espagnol et l'Auvergnat. Malgré ses 35 ans, Valverde a su porter l'estocade à 150 m de la ligne et rafler (encore) la victoire, devançant le coureur de la Quick-Step de quelques mètres.

 

2018

La troisième tentative aura été la bonne ! A 25 ans, le coureur Montluçonnais s'adjuge sa première victoire sur une classique en remportant cette Flèche Wallonne. Le duel tant attendu entre Alejandro Valverde, quintuple vainqueur de l'épreuve, et le jeune Auvergnat, deuxième en 2015 et 2016 (il n'avait pas pu prendre le départ de l'épreuve en 2017 en raison de sa chute survenue lors du Tour du Pays basque) a bien eu lieu. Sauf que cette fois, le Montluçonnais a enfin eu le dernier mot. Le coureur de la Quick-Step a placé une attaque à 100 mètres de la ligne à laquelle n'a pas pu répondre Valverde, finalement deuxième. « Je ne savais même pas que j'avais gagné, j'entendais mal à la radio, je pensais qu'il y avait encore Nibali devant ! », avouait Julian Alaphilippe une fois la ligne d'arrivée franchie. Honnêtement, aujourd'hui, je n'ai même pas de mot. Je suis super content, je n'en reviens pas. »

 

 

2019

La Flèche Wallonne est taillée pour lui ! Un an après avoir inscrit pour la première fois son nom au palmarès de l'épreuve, Julian Alaphilippe a récidivé. Annoncé comme le grand favori de cette 83e édition après ses huit victoires décrochées depuis le début de la saison, le Montluçonnais a prouvé qu'il était actuellement le meilleur puncheur du monde. Après avoir bataillé lors des trois dernières éditions avec Alejandro Valverde, le Montluçonnais a cette fois dû se défaire de Jakob Fuglsang (Astana). Comme sur les Strade Bianche début mars, l'Auvergnat a encore une fois su prendre la mesure du Danois. Ce dernier est sorti du peloton dans la montée finale, mais sans s'affoler, le coureur de la Quick-Step - Deceuninck a réussi à rentrer sur lui et à le dépasser à 100 mètres de la ligne pour aller décrocher sa 9e victoire de la saison !

 

Manuel Caillaud

Commentaire