Actualité sportive en auvergne



Photo © Service PHOTOGRAPHES

En première ligne avec la Yellow Army place de Jaude (vidéo)

25.000 personnes étaient sur la place de Jaude de Clermont-Ferrand ce samedi soir pour pousser à distance avec l'ASM. Nous avons suivi le match en première ligne de cette armée de supporters qui est passé de l'exaltation à la déception en 80 minutes.

Ils étaient nombreux, probablement plus de 25.000, ce samedi soir, sur la place de Jaude pour assister à la finale du Top 14. Mais vu le scénario du match entre Clermont-Ferrand et Toulouse, ils n'ont jamais vraiment pu s'enflammer. Même la première ligne de la Yellow Army, que nous avons regardé presque autant que l'écran géant, n'a pu faire progresser ce beau maul populaire.

 

 

Grosse ambiance en fin d'après-midi

Pourtant tout avait parfaitement commencé avec le ciel qui s'est dégagé pile pour l'heure de l'apéro. L'ambiance était même plus forte entre 18 heures et 20h30 que pendant le match en lui-même. Les supporters étaient à fond pour l'échauffement, avec clapping et ola à gogo.

Retrouvez tous nos articles sur cette finale du Top 14

Concentration puis crispation après le coup d'envoi

Au coup d'envoi, après une belle Marseillaise reprise en coeur par la place de Jaude,  la première ligne semble chauffée à blanc. Il faut même jouer des épaules pour ne pas glisser en deuxième ligne. Elle est magnifique cette mêlée populaire avec des visages barrés de jaune et de bleu, des perruques qui grattent la tête ou d'improbables chapeaux. Tous sont pris dans le match, la bouche entrouverte et le regard happé par les images de Canal Plus. Plus rien n'existe. Un instant hypnotique.

Le livre de prières et le chapelet n'ont pas suffit

Parmi tous les visages, celui de Véronique est plus crispé que les autres. En y regardant de plus près, elle serre entre ses mains un livre de prières et un chapelet ! « Je suis à 200%. Je ne manque pas un match et encore moins une finale. » Son livre, anoté et abîmé, a effectivement beaucoup servi. Du début jusqu'à la fin, Véronique n'a rien lâché : elle a hurlé pour demander aux Clermontois d'écraser les Toulousains. Même ses voisins les plus proches ont fini par se boucher les oreilles tant elle s'est donnée. Elle n'a pas manqué de faire un signe de croix avant chaque pénalité de Laidlaw ou un tripotage compulsif de son médaillon lors des arbitrages vidéo. Cela n'a pas suffit. 

Véronique était à fond: cela n'a pas suffit

A l'année prochaine la Yellow Army !

Au coup de sifflet final, le silence était presque assourdissant. Dire qu'il y a deux ans la terre avait tremblé ! Pas cette fois. Mais la Yellow Army est pugnace et donne déjà rendez-vous à l'année prochaine.

 

Photos : Remi Dugne, Fred Marquet et Renaud Baldassin
Vidéo : Stéphanie Delannes
Texte: Fabrice Mina

Commentaire