Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

D2F : le HBCAM 63 fixé lundi 30 mars

La décision finale d'arrêter ou de reprendre le championnat de Division 2 féminine de handball sera prise lundi 30 mars. L'équipe première du HBCAM 63 sera très vite fixée sur son avenir.

Le suspense ne devrait plus durer. La Ligue Féminine de Handball (LFH) travaille depuis le début de la mesure de confinement sur les éventuelles conditions de reprise de son championnat de Ligue Butagaz Energie (appellation de la D1 féminine) et également de la Division 2 féminine (en accord avec la FFHB). La saison sportive de l'équipe première du HBCAM 63 n'est donc pas définitivement et officiellement terminée.

L'équipe métropolitaine devrait toutefois très rapidement être fixée sur son proche avenir. « Par mesure de sécurité, le Comité de Direction de la LFH réuni le 25 mars a décidé de prolonger l’arrêt des compétitions de Ligue Butagaz Energie jusqu’à nouvel ordre, écrit notamment la Ligue Féminine de Handball. Concernant la Division 2 féminine, la Fédération Française de Handball donnera sa décision lundi 30 mars prochain ».

« Un rythme impensable avec une vision à très court terme »

Si le championnat de D2 féminine ne devait pas reprendre, il faudrait alors répondre à de très nombreuses interrogations. Quid pour la montée de D2 et D1 et sur quel principe ? Classement figé à date ? Sur dossiers ? Idem pour les descentes de D2 en N1 ? Sans oublier les quatre équipes de N1 d'ores et déjà assurées de monter en D2F après la décision fédérale d'arrêter les championnats amateurs.

« Personnellement, je ne souhaite pas rejouer, répond Jamal El Kabouss, l'entraîneur auvergnat. J’avais des joueuses blessées avant l’épidemie de coronavirus. Elles sont peut-être au repos aujourd’hui, mais elles n’ont pas accès aux soins. Je ne les remettrais certainement pas sur le terrain, même si on me propose d’avoir tout le mois de mai pour nous préparer avant de jouer en juin. C’est un rythme impensable avec une vision à très court terme. On finira certes le 30 juin, mais trois semaines plus tard on devra déjà reprendre la préparation physique de la saison prochaine. Et 21 jours ce n’est pas suffisant pour tout soigner et tout reposer ».

 

Jean-François Nunez

Commentaire