Actualité sportive en auvergne



Photo © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Critérium du Dauphiné : Alaphilippe et Cavagna dans le top 10 du chrono

Julian Alaphilippe (7e à 59") et Rémi Cavagna (10e à 1'10") ont réalisé un joli temps sur les 26 kilomètres du contre-la-montre de Roanne, ce mercredi, lors de la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Wout van Aert (33'39") s'est montré le plus fort dans cet exercice alors qu'Adam Yates a récupéré le maillot jaune et que Romain Bardet (27e à 1'52'') a concédé environ une minute sur ses principaux rivaux. Par ailleurs, la journée a été marquée par l'abandon de Christopher Froome. 

Cette fois, il a bien été le plus fort. Troisième dimanche à Jussac, et deuxième ce mardi à Riom, Wout van Aert a enfin décroché la timbale sur ce Critérium du Dauphiné. Il n'a d'ailleurs laissé aucune chance à ses adversaires, ce mercredi, sur le contre-la-montre de Roanne. Le jeune coureur belge de la Jumbo-Visma a réalisé les 26 kilomètres du jour en 33'39". Soit 31 secondes de moins que Tejay Van Garderen (EF - Education First), 2e, et 47" de moins que Tom Dumoulin (Team Sunweb), 3e. 

Classement du contre-la-montre.

Deux leur côté, les deux Auvergnats de la Deceuninck-Quick Step, ont réalisé une jolie performance en se glissant dans le top 10 de cette 4e journée de course. Julian Alaphilippe a terminé 7e (à 59" de Van Aert) et Rémi Cavagna, 10e (à 1'10'').

Romain Bardet a lui tenté de limiter la casse en terminant 27e à 1'52'' du vainqueur du jour. Ses principaux rivaux au classement général ne lui ont globalement repris qu'une petite minute. Au général, le Brivadois pointe désormais au 14e rang à 1'27'' du nouveau maillot jaune Adam Yates (Mitchelton-Scott).

Classement général après la 4e étape

Par ailleurs, la journée a été marquée par l'abandon de Christopher Froome (Team Ineos). Le Britannique, quadruple vainqueur du Tour de France, a chuté lors de la reconnaissance du parcours. Souffrant d'une fracture du fémur, il a déclaré forfait pour le Tour de France qui partira de Bruxelles le 6 juillet.

 

Vincent Balmisse

Commentaire