Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Clermont Foot : Pascal Gastien à l'aube d'un nouveau cycle

Avant d'affronter Lens, ce samedi (15 heures), Pascal Gastien a dressé le bilan de ce mercato estival 2019. S'il avoue avoir fait des concessions lors de cette intersaison, il entend bien progresser avec une grande partie de son groupe sur le moyen terme.

Le mercato, cette période où tout supporter bâtit les espoirs de la saison à venir. Les nouvelles têtes, les compteurs remis à zéro en championnat, le discours ambitieux d'une (nouvelle) direction... L'optimisme est de rigueur. C'est d'autant plus vrai pour le Clermont Foot qui vit un début de saison de rêve. Deux victoires en autant de rencontres pour un groupe largement régénéré (12 recrues) et des hommes à la tête du club qui portent un regard nouveau avec, notamment, un président en opération séduction.

 

« Il me tarde d'être en septembre »

 

Mais c'est aussi la période du doute pour un staff technique. De voir arriver des joueurs avec des états physiques qui divergent ou, au contraire, voir partir des éléments importants de l'équipe. Pascal Gastien, le coach clermontois, est un homme de terrain. Et c'est un euphémisme de dire qu'il n'est pas le plus grand fan de cette période de flottement. « Il me tarde d’être en septembre quand même », rétorque le technicien au moment de faire le point sur le groupe dont il dispose.

Clermont Foot : quand Gastien évoque "l'exemple Pereira Lage"

S'il n'a pas bronché durant l'intersaison, c'est peut être parce que les départs de Mathias Pereira Lage (Angers, L1) et Julien Laporte (Lorient, L2), eux, ne lui ont pas été imposés par sa direction. En proie à plus d'ambitions, ces deux symboles formés au club nourrissaient des envies d'ailleurs, vers de plus grands clubs et ce depuis plus d'une saison. Alors, devant la conjoncture favorable des résultats, Pascal Gastien dresse un bilan satisfaisant du mercato. « Mon groupe me convient parfaitement. Les années précédentes, je savais sur quels types de joueurs on pouvait aller. Là il fallait apprendre à se connaître (avec la nouvelle direction, ndlr). Aujourd’hui, on a un groupe qui a envie de travailler, de progresser. C’est un groupe d’avenir. »

 

« Garder nos meilleurs joueurs » pour avancer

 

Les réserves émises par le meilleur entraîneur de Ligue 2 de la saison 2018-2019 concernent davantage les prochains mercatos, où il entend bien conserver la majorité de son groupe. « Je ne me suis jamais plaint, je savais où je mettais les pieds. On a été obligé de vendre cette année, on l’a fait, il n’y a pas de problème. La différence qu’il pourrait y avoir, ce sera en fin de saison prochaine. Si on arrive à garder nos meilleurs joueurs, on pourra avancer. Je m’investis sur le moyen terme. Il faudra faire une bonne saison et essayer d’en garder une majorité pour travailler sur deux ans avec les mêmes joueurs. »

 

Le mercato estival du Clermont Foot (source : LFP)

 

Le 1er septembre prochain, Pascal Gastien fêtera ses deux ans sur le banc du Clermont Foot. La fin d'un premier cycle avec son groupe d'antan. Lui aussi mesure l'ampleur du chantier qu'il a entrepris (ou subi) depuis l'année dernière.
« J’ai un tableau dans mon bureau où je regardais les joueurs présents au début de saison l’an dernier : 15 sont partis. Dedans, je compte évidemment Dugimont, Gavory… C’est énorme. Mais aujourd’hui, nous sommes partis sur un nouveau cycle », avance-t-il.

L'opposition contre Lens, ce samedi (15 heures) au Montpied, est le premier gros test de ce Clermont Foot version 2019-2020.

 

Nicolas Canizares

Commentaire