Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Clermont Foot : La franchise du gardien Mehdi Jeannin 

Numéro 1 au poste de gardien au début de la saison puis finalement rétrogradé après l'arrivée du Nantais Maxime Dupé, Mehdi Jeannin fut le héros de la qualification clermontoise, ce mardi. Le portier affiche un état d'esprit irréprochable et ne cache pas ses envies de départ.

Vous avez été décisif ce soir (mardi) ?

« En arrêtant un penalty, ça facilite les choses. On est qualifiés, tant mieux, on peut penser à vendredi (match à Orléans, ndlr).

Il y a eu une petite émulation avant la séance, le public a scandé votre nom. Cela a dû vous donner des ailes ?

Oui, je l'ai ressenti avant la séance, ça m’a aidé. C’était prenant. Je remercie le public pour cette ovation. J’étais vraiment content. On fait du foot pour ces moments-là.

Ces séances de tirs au but sont-elles particulières ?

Oui, surtout que c’était ma première en professionnel. Il faut en faire (rires). On est là pour faire la différence. J’ai réussi a en arrêter un, tant mieux. Certains les sentent bien, moi je les sens moins bien. Ce n’est pas la chose chose que j’affectionne le plus. Ce n’est pas parce que je ne suis pas à l’aise mais c’est parce que je ne domine pas dans cet exercice-là. Mais on l’avait travaillé.

« Faire vibrer notre public en Coupe »

 

Ca donne envie de prendre cette compétition au sérieux ?

Cette compétition est très importante. Ca nous permet de jouer. Ca l’est donc pour moi et ceux qui ont moins de temps de jeu. Il ne faut pas la négliger. Ca fait tellement longtemps qu’on a pas fait de parcours en Coupe, qu’on n'a pas vibré et fait vibrer notre public dans ces compétitions.

 

Avez-vous de nouvelles opportunités de départ ?

C’est un peu compliqué. J’espère que certains ont regardé le match (rires). On ne se l’est pas caché : j’ai envie de m’en aller. Après, honnêtement, il n’y a pas grand-chose (propositions, ndlr). Ca peut se décanter à tout moment. Il peut arriver quelque chose ailleurs, sans souhaiter de mal, et quelqu’un peut demander un gardien. Jusqu’au dernier jour, on verra. C’est difficile mais je suis quand même heureux et content d’être avec ce groupe.

 

Votre performance peut elle remettre en question la hiérarchie ?

Non, ce serait trop facile sinon (rires). Il faut respecter ce que font les gens. Ca se passe super bien en championnat. Chacun est à sa place et c’est très bien comme ça.

 

Vous avez l’air de vivre assez bien la situation ?

Oui, je m’entend super bien avec Max (Dupé). Dès qu’il est arrivé, on a tout de suite accroché. C’est un super gars. Ca aurait été une personne différente, je ne l’aurai peut être pas pris de la même façon. Je suis juste frustré les jours de matchs de ne pas jouer mais je suis derrière mes coéquipiers.

 

Propos recueillis par Jéraud Mouchet

Commentaire