Actualité sportive en auvergne



Photo © Jean-Louis GORCE

Chamalières : une dynamique à recréer à la maison

Le VBC Chamalières reçoit Vandœuvre-Nancy, ce mardi soir, à Chatrousse pour son premier match à domicile. Une salle où il sera question de recréer une dynamique positive et vite renouer avec la victoire.

Il faudrait éplucher les archives, se plonger dans les statistiques toutes disciplines confondues et tous niveaux également. Pas sûr de trouver trace d’une autre équipe ayant réussi à se maintenir sans s’imposer dans sa salle. Une particularité dont le VBC Chamalières se passerait bien, lui qui a conservé sa place en Ligue A Féminine sans gagner une seule fois dans son gymnase Chatrousse la saison passée.
Et la victoire contre Quimper alors ? Un succès à « domicile » certes, mais dans un match délocalisé à Vichy. Pas étonnant donc que tous les acteurs et actrices du club mettent l’accent sur la nécessité de retrouver de la performance à Chatrousse, où la dernière victoire des Auvergnates en championnat remonte au 24 mars 2018 face à Mulhouse (3-0).
Une salle où le VBC Chamalières reçoit Vandœuvre-Nancy, ce soir (20 heures). Une maison où il sera question de recréer une dynamique positive et vite renouer avec la victoire. « On veut se recentrer sur notre salle, insiste Mylène Toubani-Bardet, la présidente. C’est quelque chose d’inimaginable de se maintenir en première division sans gagner chez soi, mais surtout sans perdre nos supporters. C’était un pari énorme. Les gens nous ont suivis jusqu’au bout. On a envie de leur apporter une salle plus accueillante, plus chaleureuse et on travaille à cela. »

"Jouer à la maison doit devenir une force"

Du côté sportif, le staff technique et le groupe se sentent totalement impliqués dans cette démarche avant de disputer leur premier match à domicile après une entame de championnat compliquée à Mulhouse, samedi dernier (3-0). « Mulhouse était à son niveau, relève Atman Toubani. On a affronté une équipe bien en place et qui nous a pris très au sérieux. C’était difficile pour les joueuses qui découvraient la Ligue A Féminine. Certaines avaient comme une chape de plomb sur les épaules. C’était un match d’apprentissage très difficile. Gagner à domicile peut créer un élan, une confiance. Jouer à la maison doit devenir une force. »
Et les retrouvailles avec Radoslav Arsov et Vandœuvre-Nancy, ce soir, ne s’annoncent pas plus simples. Une formation mise sur orbite par son succès inaugural face à Marcq-en-Barœul (3-0). Mais cette fois, Chamalières ne pourra pas souffrir de l’effet de surprise. Les deux équipes se sont affrontées lors de la préparation avec une victoire pour chacune.
En compétition officielle, cela sera obligatoirement différent. Et le groupe de Chamalières, seulement au complet depuis samedi dernier avec l’arrivée des internationales, n’est peut-être pas encore assez mûr dans son vécu collectif pour absorber si vite cette pression à domicile. Après quelques semaines de travail avec l’ensemble du groupe, la dynamique sera autre.

Jean-François Nunez

Commentaire