Actualité sportive en auvergne



Photo © raphael rochette

Bilan positif pour Chirault et le Stade Clermontois Archerie

Le Stade Clermontois Archerie a pu compter sur un Thomas Chirault évoluant à un très haut niveau, à Riom, pour remporter ses cinq premières rencontres de D1. "Un week-end parfait", selon l'actuel meilleur archer tricolore.

Thomas, vous avez évolué à votre niveau de N°1 Français, les 4 et 5 mai, lors de la première manche de D1, à Riom…

J’ai remporté les qualifications avec 654 points. Ce n’est pas mon meilleur score (*), mais au vu des conditions climatiques, c’est une bonne performance. On a eu pas mal de vent, un peu de pluie. On n’a pas eu trop froid en début de journée (le samedi), mais il a plu beaucoup plus pour les matchs par équipe. Au final, on a remporté toutes nos rencontres. C’est un bilan positif, un week-end parfait.

"Il faut être le plus relâché, même si on a froid"

Aviez-vous déjà tiré dans des conditions météo aussi hivernales ?

Oui, ça m’a rappelé le Grand Prix européen, qui a eu lieu il y a un mois à Bucarest. On a eu une mauvaise semaine là-bas : de la pluie, du vent par dessus, qui nous a bien refroidis. Dans ces conditions-là, il faut essayer au maximum de garder les doigts au chaud, bien se couvrir entre les volées. On reste le plus longtemps possible les mains dans les poches, on utilise des chaufferettes. On fait comme on peut pour garder les petits degrés qui font la différence. Il faut éviter au maximum de se crisper, être au contraire le plus relâché même si on a froid. C’est vraiment le plus dur.

"Il fallait engranger un maximum de points"

Avec l’équipe du Stade Clermontois Archerie, vous deviez réaliser un carton plein, puisque vous ne serez pas présent lors de la troisième et dernière manche, en juin à Boé…

L’objectif, c’est d’engranger un maximum de points sur les deux premières étapes, histoire qu’il y ait un peu moins de travail à faire lors de la dernière. Parce que les deux internationaux de l’équipe seront absents : Pablo (Acha Gonzalez) qui n’a déjà pas pu venir à Riom et moi-même. On sera aux Jeux européens, à Minsk, à cette période.

A Minsk pour préparer les JO de Tokyo

Minsk, la destination ne fait pas rêver…

Cela va être une bonne expérience quand même, avant les Jeux Olympiques. C’est la seule compétition qu’on disputera sous le même format, avant Tokyo 2020. Ce sera une bonne préparation aux JO, auxquels j’espère participer l’an prochain. Pour ça, il faudra déjà remporter les quotas, aux championnats du monde, mi-juin aux Pays-Bas et après gagner ma sélection pour les Jeux.

Raphaël Rochette

(*) Thomas Chirault a battu le record de France de tir à l’arc extérieur discipline internationale (ex-FITA), le 9 mars dernier, à Antalya (Turquie).

DIVISION 1

Les qualifications. 1. Thomas Chirault (Clermont), 654 points ; 2. Pierre Plihon (Nîmes), 645 ; 3. Jérôme Bidault (Issy-les-Moulineaux), 642 ; 4. Lucas Daniel (Rennes), 641 ;... 8. Jean-Charles Valladont (Nîmes), 633 ; 16. Maxence Jamot (Riom), 616 ; 17. Hugo Lartigue (Riom), 614 ; 27. Valentin Ripault (Riom), 599 ; 31. Michaël Sanna (Clermont), 594 ; 52. Quentin Rutkowski (Clermont), 574 ; 56. Aurélien Rabanet (Riom), 563 ; 65. Kévin Fournier (Clermont), 542 ; 73. Alexis Paradis (Clermont), 493.

Les rencontres de Clermont. Bat Blagnac, 4-2 ; bat Chambéry, 4-2 ; bat Nanteuil-le-Haudouin, 4-2 ; bat Beuvardes, 5-1 ; bat Brignais, 5-1.

Le classement général. 1. Nîmes, 13 points ; 2. Stade Clermontois, 12 ; 3. Riom, 11.

Commentaire