Actualité sportive en auvergne



Photo © Eric ROGER

Azéma (ASM) : "Une bonne base de travail"

Un peu plus de trois semaines après avoir repris l'entraînement et à quinze jours du début du championnat, l'ASM s'est inclinée face à La Rochelle (17-33), ce vendredi, à Limoges, à l'occasion de son premier match de préparation. « Une bonne base de travail » selon Franck Azéma, le directeur sportif de Clermont.

Que retenez-vous de cette rencontre ?

« C’était un premier rendez-vous. On voulait voir où on se situait physiquement et au niveau de l’état d’esprit. J’ai vu de bonnes choses. On a fait une bonne première mi-temps, une bonne entame de seconde et puis il y a eu ce flottement pendant cinq minutes peu avant l’heure de jeu, où on a pris ces trois essais. En fin de match, on a aussi égaré pas mal de ballons. Il faut qu’on arrive à être consistant pendant 80 minutes. Mais ce match nous offre une bonne base de travail pour les quinze jours à venir, avant de retrouver La Rochelle pour le début du championnat. Un match costaud nous attend la semaine prochaine contre Lyon. C’est important de monter en régime. »

 

Vous parliez du match face à La Rochelle en ouverture du championnat. Le fait de retrouver cette équipe dans quinze jours a-t-il changé quelque chose dans l’approche de cette rencontre de préparation ?

« Forcément. On se livre un peu moins dans certains domaines. Mais l’intensité était là, on l’a vu dès le départ. C’est plutôt riche d’enseignements. »

 

Vous avez repris l’entraînement depuis un peu plus de trois semaines. Êtes-vous satisfait de la performance livrée par vos joueurs ?

« Même si par moments on a eu des creux, j’ai trouvé que dans l’ensemble on avait plutôt été consistant. On a eu ce trou d’air en seconde période. Il va falloir corriger ça. En première mi-temps, on s’est procuré plusieurs temps forts où on n’a pas réussi à scorer. Mais il s’agissait de notre première sortie. Il faut qu’on soit plus calme auprès des lignes, moins se précipiter, afin d’être plus efficace. »

 

« Le score ne reflète pas la physionomie du match »

 

Physiquement, avez-vous senti une différence par rapport à cette équipe de La Rochelle qui avait repris une semaine plus tôt ?

« Je ne sais pas si cela peut se mesurer dès aujourd’hui. Sur le match, honnêtement, La Rochelle fait une belle partie. Sa victoire est méritée. Mais je ne pense pas que le score reflète vraiment la physionomie du match. »

 

Vous avez procédé à une large revue d’effectif (28 joueurs utilisés). Quel bilan tirez-vous ?

« Ce qui est intéressant dans ces situations, c’est de voir l’investissement des joueurs dans le collectif. Et j’ai trouvé qu’ils avaient été plutôt cohérents, hormis pendant ces cinq minutes durant lesquelles on a été un peu trop "individuel" dans l’organisation. Mais les garçons se sont envoyés. Au niveau de l’état d’esprit, les recrues et les jokers Coupe du monde ont répondu présent. »

 

Comment expliquer ces cinq minutes de flottement ? Est-ce un manque de repères ?

« Certainement, il nous reste encore beaucoup de repères à trouver collectivement. Il y a beaucoup de nouveaux qui sont avec nous, beaucoup de jeunes. Mais ce n’est pas une excuse en soit. Les garçons ont pu voir qu’il fallait toujours rester connecté. »

 

« Les deux charnières sont intéressantes »

 

Vous avez aligné deux charnières très différentes (Cassang – McIntyre en première période ; Paige – Palmier en seconde). On a senti que la deuxième avait amené plus de dynamisme…

« Oui, ils ont cette insouciance. C’est nouveau pour Rudy (Paige), il ne se pose pas trop de questions. La première charnière a amené du liant entre les lignes. Il faut trouver un bon équilibre entre les deux. Mais c’est intéressant d’avoir ces deux facettes. Marc (Palmier) a montré de l’enthousiasme et j’ai trouvé Jake (McIntyre) précis dans l’alternance. Franchement, les deux charnières sont intéressantes. »

 

Il vous reste un match de préparation, vendredi, face à Lyon (à 19 heures, à Issoire ; à suivre en direct vidéo sur notre site). Allez-vous resserrer le groupe et vous rapprocher du quinze qui pourrait débuter face à La Rochelle ?

« On va avoir besoin de tout le monde sur les deux mois qui viennent. Les garçons qui n’étaient pas là cette semaine vont rentrer. On va essayer d’étoffer petit à petit le groupe. »

 

Propos recueillis par Manuel Caillaud

Commentaire