Actualité sportive en auvergne



Photo © Rémi DUGNE

Azéma (ASM) : "La performance de Bayonne au Racing met tout le monde en éveil"

Vainqueur de La Rochelle (28-10), dimanche, en ouverture de la saison, l'ASM va enchaîner avec deux déplacements chez les promus, Bayonne et Brive. Premier rendez-vous, ce samedi (15 h 30) chez les Basques, qui ont frappé un grand coup, le week-end dernier, en allant s'imposer au Racing 92 (17-24). À deux jours de cette rencontre, les Clermontois ont répondu aux questions des journalistes ce jeudi. Voici les trois informations à retenir de ce point-presse.

Un groupe proche de celui victorieux contre La Rochelle

Pour ce premier déplacement de la saison à Bayonne, Franck Azéma devrait sensiblement faire confiance au groupe victorieux face à La Rochelle, dimanche au Michelin, lors de la première journée de Top 14 (28-10). « On va essayer de garder au maximum l'ossature de l'équipe qui a gagné contre La Rochelle, a souligné le technicien auvergnat. Il y a des garçons qui vont entrer afin de garder cette concurrence saine qu'il y a au sein du groupe. Je ne veux pas que les joueurs se relâchent. »

Au niveau de l'infirmerie clermontoise, Alexandre Fischer (cuisse), ne reviendra qu'au mois d'octobre. Étienne Falgoux (ischios) et Morgan Parra (cheville), ne sont pas encore disponibles. Pour ce qui est d'Alexandre Lapandry, le troisième ligne est encore un peu juste. « Il est encore dans une phase où il fait du cardio et du physique sur le terrain ». Sorti sur protocole commotion après avoir été victime d'un plaquage haut de la part du Rochelais Sila Puafisi, Jake McIntyre pourra tenir sa place à l'ouverture.

 

« Le résultat de Bayonne au Racing n'est pas anodin »

Champion de France de Pro D2 la saison passée, le club "ciel et blanc" a réalisé une intersaison intéressante, avec un recrutement intelligent où dix-sept recrues sont venues poser leurs valises dans le Pays Basque. Parmi elles, l'enfant du club Jean Monribot a fait son retour. Le centre des Harlequins Alofa Alofa est venu renforcer les lignes arrière en compagnie de l'ailier-arrière Djibril Camara, auteur d'une action magnifique contre le Racing, le week-end passé. Et dans le but d'apporter un peu - voire beaucoup - d'expérience à un groupe dont la mission maintien s'annonce très compliquée, l'Aviron Bayonnais s'est offert les services du pilier Census Johnston, 38 ans. 

Un recrutement intelligent donc, qui a déjà porté ses - premiers - fruits. Les joueurs de Yannick Bru sont allés chercher un succès de prestige sur la pelouse du Racing samedi dernier (17-24). La première victoire basque en terres franciliennes depuis la saison 2003-2004. Alors pour Franck Azéma, pas question de sous-estimer le promu : « La performance de Bayonne au Racing met tout le monde en éveil. Être en éveil sur notre jeu, sur tout ce que l'on a vu durant la semaine, pour pouvoir avoir des opportunités ce week-end. C'est une équipe qui a fait preuve de régularité la saison passée. L'arrivée de Yannick Bru, la philosophie de jeu... Le résultat face au Racing n'est pas anodin. »

 

Ça va être la fête à Jean-Dauger

Ça va être la fête, ce samedi, à Bayonne. Deux ans après, le stade Jean-Dauger va retrouver le Top 14. L’ambiance promet donc d’être exceptionnelle dans l’enceinte basque. Et pour leur première à domicile de la saison en match officiel, les Bayonnais, forts de leur succès inaugural sur la pelouse du Racing 92, auront à coeur d’accrocher un autre ‘’gros’’ du championnat à leur tableau de chasse. Les Auvergnats sont donc prévenus. « Les Bayonnais vont être à fond, confie Paul Jedrasiak, le deuxième ligne de l’ASM. Il ne va pas falloir se laisser pomper par l’environnement extérieur, qui va galvaniser les Bayonnais. À nous de rester soudés et de garder la tête froide. »

 

Jéraud Mouchet et Manuel Caillaud

Commentaire