Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

Azéma (ASM) : "Besoin de toutes nos forces jusqu'à la fin de la saison"

Les retours en club, les blessures au poste de pilier, l'objectif qualification... En marge du déplacement à Agen, ce samedi (20 h 45), Franck Azéma et Damian Penaud étaient en conférence de presse ce mercredi matin. 

Le retour des internationaux

Après plus d'un mois et demi de compétition, Franck Azéma a recupéré l'ensemble de ses internationaux. « On a senti qu'il y avait pas mal de joie de les accueillir, confie le technicien auvergnat. Ils ont passé un tournoi compliqué. Maintenant, je pense que c'est enrichissant d'en passer par là et ils vont s'en servir pour plus tard. Désormais ils ont envie de basculer sur la vie du club. Ils entrent dans une période de la saison où ce sont les meilleurs moments. L'année dernière, ils étaient revenus quand le club était huitième ou neuvième du Top 14. »

Damian Penaud, seul Clermontois à avoir débuté les cinq rencontres du tournoi, semblait heureux de revenir en club. « Je me suis plu pendant ces deux mois là-haut (à Marcoussis). Après, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu les copains et cela fait toujours plaisir de les revoir et de jouer avec eux sur le terrain. J'ai vraiment envie de jouer ce week-end. Même si cela fait cinq matchs d'affilée, je suis jeune. »

 

 

La tête au top 14 

Alors que son équipe jouera dans dix jours, le 31 mars, un quart de final à domicile de Challenge cup contre Northampton, Franck Azéma préfère se focaliser sur le championnat. D'ailleurs, tous les joueurs, même les internationaux, sont mobilisés pour préparer ce déplacement à Agen. « On a besoin de toutes nos forces jusqu'à la fin de la saison, explique l'entraîneur. L'objectif de cette semaine était de rassembler tout le monde, d'équilibrer les temps de jeu et de ramener tous les joueurs dans le collectif. »

Prendre les matchs les uns après les autres pour se qualifier le plus vite possible. « On a tous en tête le match de la saison dernière (perdu par l'ASM 27-17), abonde le coach clermontois. Le week-end dernier, La Rochelle s'est fait secouer là-bas. C'est une équipe qui a beaucoup de caractère, structurée dans ce qu'elle veut mettre en place, avec de la qualité dans son effectif. Il faut bien se préparer pour faire une bonne performance là-bas. Je sais qu'il y a un quart de finale derrière. On n'est pas fou. Mais honnêtement, on n'a jamais évoqué cela cette semaine. » 

 

Les blessures au poste de pilier

Luni Uhila (hernie cervicale) et Davit Zirakashvili (cheville droite) à l'infirmerie, Franck Azéma est sur le fil du rasoir au poste de pilier. Mais le coach asémiste peut compter sur le retour d'Étienne Falgoux et la présence de ses jeunes. « On a des garçons qui travaillent avec le groupe depuis un moment, tempère le technicien. Simu (Michaël Simutoga) prend de plus en plus d'assurance, Sipili (Falatea) aussi. La blessure de Dato (Davit Zirakashvili) ne tombe pas au meilleur moment, mais cela aurait été grave si sa saison était terminée. C'est plus compliqué pour Loni, même si tout se passe bien, il peut être là sur les trois dernières semaines. »

 

L'hommage de Franck Azéma à René Fontès

Décédé cette semaine à 77 ans, René Fontés a présidé l'ASM de 2004 à 2013. Sous sa présidence, le club clermontois a remporté son premier bouclier de Brennus en 2010. Arrivé quelques mois après en tant qu'entraîneur des arrières, Franck Azéma a cotoyé l'ancien président du club auvergnat pendant trois saisons. « On ne s'attendait pas à ça, livre le directeur sportif de l'ASM. René Fontés avait beaucoup de charisme. C'était vraiment la classe. J'ai eu une très bonne relation avec lui dès le début. Il avait une cette exigence mais aussi une proximité et cette facilité dans l'échange. »

Commentaire