Actualité sportive en auvergne



Photo © Richard BRUNEL

ASM - Lyon : les chiffres à retenir

L'ASM s'est qualifiée pour la finale du championnat, ce dimanche, en dominant Lyon, à Bordeaux (33-13). Voici les chiffres à retenir de cette rencontre.

16. Le nombre de points inscrits par Greig Laidlaw, auteur d'un sans-faute face aux perches (4 pénalités et 2 transformations). Au final, les buteurs clermontois ont signé un 100 % puisque Camille Lopez a réussi la transformation de l'essai de Moala. Le seul coup de pied qu'il a tenté dans ce match. Un sans-faute qui contraste avec les 3 échecs de Jonathan Wisniewski (à 1/4, sept points laissés en route). 

 

9. Les buteurs clermontois n'ont pas été les seuls à réaliser un sans-faute. C'est également le cas du pack clermontois, auteur d'un 9/9 sur ses propres introductions en mêlée fermée. Point fort de l'ASM cette saison, son monstre à 16 pattes a très vite pris l'ascendant sur son vis-à-vis, dans le sillage d'un Slimani impressionnant. Entre la 37e et la 60e minute, le pack du LOU (2 mêlées perdues sur 7 introductions au final) a concédé pas moins de 6 pénalités dans ce secteur (plus 2 bras cassés). 

 

10. Le nombre de franchissements réalisés par les joueurs de l'ASM (contre 5 pour lyon). Tous ont été effectués par les arrières clermontois. A commencer par Moala et Penaud, qui ont respectivement franchi le rideau lyonnais à 3  et 2 reprises.

 

7. George Moala a donné le tournis à la défense de Lyon. A lui seul, il a battu 7 défenseurs. Le record sur ce match. D'un point de vue collectif, Clermont a battu 25 défenseurs adverses, contre 29 côté lyonnais.

 

15. Lyon s'est montré bien trop indiscipliné pour espérer inquiéter les Auvergnats. En 80 minutes, ils ont concédé 15 pénalités. A la pause, ils avaient déjà été sanctionnés à 8 reprises par M. Poite, qui n'avait alors sifflé qu'une seule pénalité contre l'ASM. En seconde période, les « jaune et bleu » ont été plus sanctionnés : ils ont fini le match avec 10 pénalités concédées.

 

18. Le capitaine clermontois a montré la voie à ses coéquipiers. Fritz Lee a encore une fois signé une performance majuscule ce dimanche. Impérial dans la bataille au sol, le troisième ligne centre auvergnat a également été monstrueux au plaquage. Il finit meilleur plaqueur de la rencontre, avec un excellent 16/18. Au total, l'ASM a réussi 78 % de ses plaquages (102/131). Lyon a eu plus de mal : 64 % de réussite dans ce domaine (45/70).

 

Manuel Caillaud

Commentaire