Actualité sportive en auvergne



Photo © Francis CAMPAGNONI

ASM : Goutta, en avant(s) toute !

Il avait vécu une première saison traumatisante. Mais cette année, Bernard Goutta, adjoint d’Azéma chargé des avants, tient une sacrée revanche avec cette Challenge Cup. Mais pas question de s’en contenter…

Au coup de sifflet final à Newcastle, Bernard Goutta n’a pas explosé de joie. Descendue au bord du terrain, son épouse a eu droit à un bisou qui avait visiblement le goût de la rédemption chez cet homme imposant physiquement, mais tout en retenue et à la modestie cardinale. « Je ne vais pas le cacher, c’était un soulagement après la dure saison passée », confesse-t-il en contenant son émotion.

Sur la pelouse de St-James’Park, après un échange bref et chaleureux avec son ami et supérieur Franck Azéma, il est resté en retrait… Sur son visage, un long rictus de satisfaction pour d’abord se satisfaire du travail accompli en regardant ses mecs partager leur bonheur. « Mais si, j’étais heureux ! Pour les joueurs surtout, mais la saison n’est pas terminée et tout n’a pas été parfait », s’excuse-t-il presque 48 heures plus tard dans un sourire.

Dimanche après-midi, alors que les joueurs se reposaient après une (grosse) nuit de fiesta, il est revenu au club. Pour bosser, peaufiner encore et toujours. « Le travail est ce qui te fait avancer. On a des garçons exceptionnels devant, qui sont en plus réceptifs. Ils devaient juste prendre conscience de leur potentiel. » En octobre dernier, alors en période de rédemption après les couacs de l’an passé, il avait délivré - avec Didier Bès, chargé du secteur de la mêlée - un premier acte fort avec la démonstration des avants de l’ASM à Northampton.

« A Clermont, on a tout ! »

Un aveu traduisait déjà sa confiance dans le potentiel de ses « gros » : « On a les moyens de devenir l’un des plus gros paquets d’Europe. » Sept mois plus tard, le résultat est patent. Car ce succès face à La Rochelle porte clairement l’estampille des avants clermontois.

Les portés, la touche, la mêlée ont fait la différence. « Ces dernières années, c’est vrai que l’ASM avait plus axé son jeu sur l’évitement et la vitesse. C’est d’ailleurs son ADN et c’est très bien ainsi. Mais pour rayonner au plus haut niveau - regardez l’équipe d’Irlande - il faut des avants exceptionnels. Et moi, je pense qu’à Clermont, on a tout ! Nos avants combinent les qualités de déplacement, de force et de puissance. »

Le porté qui a sauté aux yeux de toute l’Europe et mis les Rochelais K.-O. avec l’essai tout en maîtrise de Fritz Lee, revêtait les ferments d’actions déjà réussies cette saison à Pau pour l’emporter à la sirène, contre le Racing… ou à La Rochelle déjà à l’automne sur une pénaltouche à 13 contre 15.

Discret, apôtre de l’ombre, Bernard Goutta n’en reste pas moins guidé par une ambition insatiable. Cette saison, il compte déjà deux grandes victoires. La première, très personnelle, fut d’avoir effacé illico le scepticisme entourant ses débuts en prolongeant son contrat jusqu’en 2023. La seconde s’est dessinée sur le terrain de Newcastle, vendredi.

« Il reste deux marches à franchir, prévient-il. On a engrangé de la confiance avec ce titre. Il faudra compter avec nous. » La Yellow Army ne demande qu’à le suivre. En avant(s) toute


Valéry Lefort

Commentaire