Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Volley
Photo © Jean-Louis Gorce

Chamalières face à du lourd

Le VBC Chamalières attaque le championnat de Ligue A Féminine par le plus dur. Un déplacement au Cannet, ce mardi, face à un adversaire au budget et à l’effectif XXL.

Ne cherchez pas le plus gros budget du volley-ball professionnel français du côté des garçons et des historiques clubs de Tours, Sète ou d'autres. Ne cherchez pas non plus à Cannes, place forte masculine et surtout féminine. Avec une enveloppe de 3,5M€, l'équipe féminine du Cannet a fait tomber les barrières et balayer tous les repères.

Un budget XXL donc pour un effectif taillé pour régner sur la Ligue A Féminine dans un premier temps, avant de s'attaquer à la Ligue des Champions dans un futur proche. Difficile donc d'envisager reprise du championnat plus corsée pour le VBC Chamalières qui se déplace au Cannet, ce mardi (20 heures), sans réelle pression toutefois.

« C'est une chance d'affronter un tel adversaire lors de la première journée, relève Atman Toubani. Le Cannet vise le doublé coupe-championnat dès la première année. La logique voudrait que le match dure une heure. Ce n'est pas du bonus. On va essayer de prendre du plaisir quand même ».

Un équilibre collectif


Au complet depuis seulement quelques jours avec le retour des championnats du monde des trois internationales, les Camerounaises Christelle Tchoudjang-Nana et Yolande Amana-Guigolo, ainsi que la Canadienne Marie-Alex Bélanger, les Chamaliéroises devront pourtant s'accorder le plus rapidement possible sur le plan collectif.

« Il faut en effet trouver un équilibre, poursuit l'entraîneur auvergnat, alors que la préparation au complet est plus courte cette saison. Ce n'est pas plus mal de disputer deux rencontres en une semaine avec la réception de l'IFVB en suivant ». Deux matchs face aux deux extrêmes avec deux objectifs précis, histoire de lancer cette campagne sur de bonnes bases.


Le groupe : 

Chamalières. 2. Margirier ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Tangopi ; 5. Gates ; 7. Tchoujang-Nana ; 9. Bélanger ; 10. Brown ; 11. Arrechea ; 15. Correa ; 19. Silva.

Jean-François Nunez

Commentaire