Actualité sportive en auvergne



Photo © MARQUET Frédéric

National 2 : Chamalières la rejoue synthétique

Quoi de mieux qu’une nouvelle pelouse pour fêter la montée d’une équipe. C’est désormais chose faite avec le tout frais gazon, certes résolument synthétique, qui vient de recouvrir le stade Claude-Wolff, au Colombier.

Inauguration copieusement arrosée, jeudi en fin d’après-­midi, sur les hauteurs du Colombier où Louis Giscard d’Estaing, foulait le tout premier le nouveau revêtement venu couvrir la pelouse du stade Claude-­Wolff.

Quelque 8.000 m2 d’un tapis vert synthétique venus remplacer l’ancien qui titrait déjà 12 ans d’âge, pérennité limite pour ce type de revêtement. Presque éblouissant dans sa couleur comme sur les lignes, le pré ainsi retapissé peut accueillir, légitimement fringuant, le club de football local qui inaugure quant à lui sa montée en National 2. Belle concordance des temps.

Une facture de 420.000 €

À peine trois semaines de travaux pour une facture de 420.000 € et quelques brindilles, sur les 480.000 initialement prévus, soit une économie d’autant plus bienvenue qu’il faudra bientôt faire face à la promotion toute neuve de l’équipe fanion. Économie encore qui avait déjà prévalu au choix, en 2007, du premier tapis de sol artificiel ; il est estimé plus performant et surtout moins coûteux en entretien qu’un authentique gazon ou qu’une herbe à pâquerettes. D’autres aménagements ont, d’ores et déjà, suivi cette réparation de surface puisque le stade Claude-Wolff possède désormais une (petite) tribune de presse et que l’ensemble a été sonorisé.

Il reste à accroître la capacité d’accueil des tribunes et surtout différencier les parkings public et officiels pour entériner l’homologation du club chamaliérois et de son terrain de jeu en division supérieure. Quant à l’ancien gazon, découpé à la pièce, il en a été fait don aux Chamalièrois et au CCAS.

Commentaire