Actualité sportive en auvergne



Photo © MARQUET Frédéric

Ligue A Féminine : Chamalières doit bien serrer les boulons 

Chamalières doit serrer les rangs et surtout quelques boulons dans son jeu pour dépasser ses soucis d’effectif actuels. Sans cela, la réception de Nantes, ce soir, pourrait rapidement tourner en faveur des visiteuses.

Pas question de se chercher des excuses avec l’absence de la centrale Sandra Szaboova. Encore moins de se cacher derrière son petit doigt, ou plutôt derrière celui de la libero Anne-Laure Margirier victime d’une luxation à l’annulaire et éloignée des terrains depuis une dizaine de jours.
Chamalières vient en effet de passer à côté de son sujet face à Aix-Venelles (3-0). S’il ne serre pas correctement quelques boulons ici et là lors de la venue de Nantes, ce soir (20 heures), cela pourrait aller vite face à la qualité et la cohérence du jeu développé par les partenaires de Gicquel et Schad. « Il y a des circonstances connues, mais on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes quand on passe à travers, précise Atman Toubani. On ne peut pas gagner des sets dans ces conditions-là. Avec Paris, cela fait deux matchs et c’est inexcusable. Comme par hasard, quand on joue des équipes du haut de tableau, on montre un autre visage. Contre certains, on affiche nos forces et face à d’autres on joue en marchant. Et là, la sanction est directe ».

La progression collective se fait attendre

Le technicien auvergnat apprécie très modérément, doux euphémisme. Et quand le travail n’est pas bien fait ou pas fait du tout, il faut envoyer un signal. Il a donc densifié le programme de la semaine pour provoquer un électrochoc. L’objectif maintien n’est pas encore acquis et les dix points d’avance sur Mougins offrent peut-être un confort qui pousse à se reposer un peu trop sur ses lauriers.

« J’avais annoncé qu’il fallait encore une victoire pour être tranquille, rappelle Atman Toubani. C’est la première fois que j’ai le sentiment qu’on est moins bon qu’en première partie de championnat. Collectivement, on est inférieur par rapport à Noël. Ce n’est pas bon. On a des filles plus fortes individuellement, mais on n’a pas réussi à l’être collectivement sur la durée ».
Face à Nantes, l’entraîneur devrait mettre Alex Merle en situation au poste de libero, continuer à donner du temps de jeu à Estelle Adiana, mais laisser Sandra Szaboova au repos. Il reste cinq matchs, cinq occasions de traduire pendant les matchs et en points ce potentiel. Mais pour cela, la progression collective ne doit plus se faire désirer.

 

Les groupes : 

Chamalières. 1. Adiana ; 3. Amana-Guigolo ; 4. Jeanpierre ; 5. Gates ; 7. Tchoudjang-Nana ; 8. Merle ; 10. Hardeman ; 11. Leonenko ; 12. Lattin ; 13. Young.
Nantes. 2. Schwabe ; 4. Lecrosnier ; 6. Ndoye ; 7. Sylves ; 8. Alanko ; 9. Le Roux ; 10. Schad ; 11. Gicquel ; 12. Druenne ; 13. Vander Weide ; 15. Burmazovic ; 16. Piata Zessi.

 

Jean-François Nunez

Commentaire